Beerschot - FC Bruges

Souverain, Bruges se défait d'un Beerschot devenu bien pâle
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek depuis Le Kiel
| 0 réaction

Bruges s'est facilement imposé sur la pelouse du Beerschot.

Souverain, Bruges se défait d'un Beerschot devenu bien pâle

Solides derrière, cyniques dans le rectangle adverse, les Brugeois se sont imposés au Beerschot et creusent encore un peu plus l'écart avec ses plus proches poursuivants.

Avant de débuter la rencontre, les joueurs du Club de Bruges savait qu’en cas de victoire, ils pourraient profiter des faux pas de Charleroi et de Genk. Pour ce duel sur la pelouse du Beerschot, Philippe Clement reconduit la même équipe qu’au Stayen.

En première période, il n'y a pas de match, car il n'y a qu'une équipe sur le terrain: le Club de Bruges. Les hommes de Clement sont, comme il y a une semaine à STVV, les maîtres du jeu. Les combinaisons se succèdent, les occasions dangereuses aussi et évidemment le but finit par tomber.

Beerschot Brugge

Et comme il a été recruté pour cela, c'est Bas Dost qui s'y colle sur un centre au sol de De Ketelaere. Le Hollandais est le premier à surgir au premier poteau et délivre les siens (16', 0-1). Dans la foulée, sur un corner, les Brugeois profitent que les Anversois sont dans les cordes pour planter le deuxième, venu un peu par hasard. Suite à un corner, une frappe de Lang est déviée et arrive miraculeusement dans les pieds de Kossounou qui trompe Vanhamel (19', 02).

Le match semble terminé, surtout dans les têtes des joueurs locaux, qui ont bien quelques occasions mais la maladresse est de mise ce dimanche. Dans le vestiaire, le discours de Losada, certainement son dernier pour le compte du Beerschot, a certainement dû être sévère car ses hommes reviennent avec de meilleures intentions.

Beerschot Brugge

Mignolet sort en effet le grand jeu, prouvant que son titre de gardien de l'année n'est pas usurpé. Mais pas la suite, Clement fait rentrer Balanta et verrouille la rencontre. Noubissi, monté à la pause, est le plus dangereux chez les Rats mais Mignolet est impérial, à plusieurs reprises. A force de tenter de revenir dans la rencontre, le Beerschot laisse des espaces et sur un contre Noa Lang s'en va se jouer de la défense pour marquer le troisième but de ses couleurs (81', 0-3)

Au final, les champions en titre auront été mis sous pression pendant 25 minutes, mais ils s'imposent calmement et creusent l'écart avec Genk et le Sporting de Charleroi. Qui va pouvoir arrêter les champions en titre?

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos