Standard - Waasland-Beveren

Dans un fauteuil d'entrée, le Standard s'impose sobrement

Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Dans un fauteuil d'entrée, le Standard s'impose sobrement

Mehdi Carcela avait rapidement placé l'équipe principautaire aux commandes, mais les Rouches ont ensuite manqué de se mettre à l'abris. Ce fut finalement réussi en toute fin de match.

En cette fraîche soirée d’automne, Waasland-Beveren a été cueilli à froid à Sclessin. La défense à cinq alignée par Mercier n’a pas eu le temps de bloquer le Standard, Mehdi Carcela ouvrait son compteur but d’un tir bien enroulé dans le coin du but.

Pendant que Bodart était pratiquement réduit au chômage technique, les Rouches tentaient de faire le break en s’installant dans le camp adverse, mais il y avait trop peu de combinaisons. Lestienne et Cop, titulaire pour la deuxième et particulièrement peu en vue, ne parvenaient pas à trouver le chemin du cadre sur leur tentative.

La seconde période débutait elle par un envoi sur le montant. Bastien surgissait sur un centre de Lestienne, mais manquait de peu le break. Jackers sortait ensuite une belle claquette sur une reprise de Vanheusden, bien servi par Carcela. Sur le corner qui suivit, un pénalty était accordé pour une faute de bras de Caufriez sur la tête de Laifis. Mais après appel des assistants-vidéos, M. Verboomen a annulé sa décision.

Jackers sauve, Bodart aussi

Jackers devait encore s’employer sur une déviation de Cop, mais Arnaud Bodart aussi a dû sauver les meubles. Alors que le danger ne s’était jamais présenté, Laifis s’est retrouvé face à deux hommes. Kobayashi a trop gambergé devant le but, la très bonne sortie de Bodart était suivi d’un chant à l’honneur du gardien liégeois.

Preud'homme tardait à changer ses hommes, Amallah et Oularé montaient de concert pour les dix dernières minutes. Les Rouches se montraient un peu plus prudents pour ne pas se faire rejoindre, mais Oularé mettait un terme au petit suspens d'un tir très bien placé en fin de partie. Cela permettait à Joachim Carcela de signer ses débuts à la place de son cousin. 

Le Standar consolide sa seconde place avant d'aller chez un concurrent direct : La Gantoise. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos