Standard - Feyenoord

Europa League : Le Standard n'a jamais rivalisé avec Feyenoord (0-3)
Edgar Makanga
Edgar Makanga
| 0 réaction
Europa League : Le Standard n'a jamais rivalisé avec Feyenoord (0-3)
Photo: © photonews

Jeudi soir, le Standard de Liège, avec un onze de base fortement remanié, a clôturé son parcours européen par une nouvelle défaite, face à Feyenoord (0-3). Avec 12 points, les Néerlandais remportent ce Groupe G, tandis que les Rouches finissent derniers, avec 4 unités.

À Liège, Edgar Makanga

Comme annoncé, le Standard d’Ivan Vukomanovic alignait une équipe semi-expérimentale, avec Eiji Kawashima dans les buts. En défense, Ronnie Stam, le jeune Corentin Fiore et Darwin Andrade recevaient du temps de jeu, tout comme Yuji Ono sur le flanc droit, ou encore Tony Watt en attaque. Dans le camp de Feyenoord, qui jouait pour le gain de ce Groupe G, Fred Rutten alignait sa meilleure équipe possible.

Face à une équipe liégeoise peu inspirée, les Rotterdamois allaient progressivement s’installer dans la partie. Cependant, à la 10e minute, un petit lob d’Ono au-dessus de Kenneth Vermeer, le portier néerlandais, fut sauvé à même la ligne par un défenseur.

Après cette petite alerte, Colin Kazim-Richards se signalait par un envoi puissant dans le petit filet (12e). Quatre minutes plus tard, un coup-franc de Jens Toornstra surprenait toute la défense belge. Sans sortir le grand jeu, les Néerlandais avaient déjà réalisé le plus difficile (0-1).

Par la suite, il n’y en aurait plus que pour Feyenoord. Sur un corner de Toornstra, la tête de Kazim-Richards filait au-dessus (19e). Ensuite, un envoi de Jean-Paul Boëtius, dévié in-extremis par Stam, filait de peu à côté (28e). En fin de premier acte, Kazim-Richards, très actif ce jeudi soir, forçait à nouveau Kawashima à la parade (42e et 45e).

Après le repos, le Standard se montrait davantage actif mais Feyenoord restait dominateur. À la 54e minute, après un caviar de Lex Immers, Kazim-Richards butait une énième fois sur le portier des Rouches. Mais ce dernier n’avait fait que retarder l’échéance. À l’heure de jeu, l’international turc fut enfin décisif, avec un centre en retrait pour Boëtius, isolé à hauteur du point de penalty (0-2). La messe était dite !

Feyenoord remporte ce Groupe D, au nez et à la barbe du FC Séville

La rencontre se poursuivait alors sur un rythme de sénateur. À l'exception de l'une ou l'autre percée de Watt ou d'Igor De Camargo, jamais les Principautaires ne furent en mesure de contrarier la soirée de Vermeer.

À la 88e minute, Elvis Manu, monté au jeu six minutes plus tôt, corsait davantage l'addition (0-3). Deux minutes plus tard, Manu se voyait déjà signer le doublé mais c'était sans compter sur un joli sauvetage de Laurent Ciman.

Grâce à cette victoire, Feyenoord (12 points) décroche sa qualification pour les seizièmes de finale de l'Europa League. Les Néerlandais remportent ce Groupe G, au nez et à la barbe du FC Séville (11 points), vainqueur de Rijeka (1-0). Le parcours européen du HNK Rijeka (7 points) s'arrête donc ce soir, tout comme celui du Standard (4 points), qui finit dernier.

 

Buts

0
3

Possession

55
45

Attaques

28
36

Attaques dangereuses

21
27

Tirs cadrés

2
3

Tirs non-cadrés

2
2

Frappes arrêtées

0
5

Coups de coin

3
7

Hors-jeu

3
2

Fautes

10
17

Coups francs

20
14

Coup de pied de but

8
7

Entrée en touche

27
15
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos

Europa League