La Gantoise - KRC Genk

La foudre limbourgeoise s'abat sur la Ghelamco Arena
Simon Hamoir
Simon Hamoir
| 0 réaction

Le Racing Genk foudroie des Buffalos impuissants

La foudre limbourgeoise s'abat sur la Ghelamco Arena
Photo: © photonews

On ne s'attendait certainement pas à une telle domination de Genk ce jeudi soir pour ce huitième de finale aller de l'Europa League face à La Gantoise.

Le début de rencontre était pourtant presque à sens unique en faveur des Buffalos. Après un premier envoi de Kalu, c'est Saief et Perbet qui se mettaient en évidence, le second trouvant même le poteau de Matthew Ryan depuis le petit rectangle. Saief, encore lui, armait ensuite un tir qui devait mettre le portier adverse à contribution.

Mais alors que Gand dominait, les hommes d'Albert Stuivenberg recevaient un très bon coup-franc depuis la droite du grand rectangle. Ruslan Malinovskiy le bottait parfaitement dans le coin gauche opposé. Kalinic était battu (0-1, 21').

Les Buffalos réagissaient sans tarder via Samuel Kalu. Après un superbe 1 contre 1 de Saief, le ballon rebondissait sur le genkois Jakub pour s'écraser sur la barre. Mais Kalu pouvait reprendre et pousser au fond (1-1, 27').

La balade limbourgeoise

La joie gantoise était de courte durée. Omar Colley plantait le second but genkois quelques minutes plus tard pour reprendre l'avantage. Après un coup de coin botté par Malinovskiy, Colley profitait d'un trou dans la défense pour placer sa tête au fond, Kalinic manquait complètement sa sortie (1-2, 33'). Un but et un assist pour Malinovskiy !

Pas encore satisfait de cet avantage d'un seul but, les Limbourgeois remettaient le couvert, par deux fois, en fin de première période. D'abord via Samatta qui était à la conclusion d'une belle combinaison entre Pozuelo et Boëtius (1-3, 41'). Puis des pieds d'Uronen qui profitait d'une passe de Pozuelo dans la profondeur pour s'en allait battre Kalinic (1-4, 45'+2).

Court sursaut des Buffalos...

Le début de la seconde période était plus équilibré mais il fallait attendre l'heure de jeu avant de voir la réduction du score gantoise. Sur la gauche du grand rectangle, Kenny Saief déposait un nouveau bon ballon sur la tête de Kalifa Coulibaly, bien démarqué dans le petit rectangle (2-4, 61').

Les joueurs d'Hein Vanhaezebrouck avaient l'occasion de revenir à 3-4 quelques minutes plus tard lorsque Kalu s'effondrait dans le grande rectangle, accroché par Malinovskyi. Jérémy Perbet se chargeait de tirer le penalty mais l'ancien Zèbre se heurtait à Matthew Ryan qui plongeait du bon côté.

Ce penalty manqué aurait pu servir de coup de grâce final mais Samatta n'était pas de cet avis. L'attaquant tanzanien voulait enfonçer lui-même encore un peu plus les Gantois. Après un superbe une-deux avec Pozuelo, Buffel frappait au but. Son tir revenait dans les pieds de Samatta qui poussait au fond (2-5, 72').

9 orteils en quart de finale

Avec 5 buts marqués à l'extérieur, on voit mal comment la qualification pourrait leur échapper. Il faudrait un miracle semblable à celui de Barça-PSG pour que les Buffalos puissent arracher la qualification jeudi prochain à la Luminus Arena de Genk.

Avant cela, les deux équipes auront un week-end primordial à négocier. La Gantoise devra gagner face à Malines pour espérer arracher le Top 6. Les Genkois devront quant à eux battre Westerlo et compter sur un faux pas de Gand et de Charleroi pour aller en playoffs 1.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos