Héros du gazon: "Plus personne ne vient"

par Redaction
Date
1 réaction

L'émission lancée depuis cinq semaines, les choses ont changé à Pessoux... mais peut-être pas dans le sens que l'on pourrait croire. Olivier Leclercq, joueur de l'équipe, affirme ainsi que beaucoup de ses coéquipiers sont partis en même temps que les caméras.

Olivier Leclercq a expliqué à Sport/Foot Magazine comment il vivait son actuelle 'célébrité' grâce à l'émission Les Héros du Gazon. "Beaucoup de personnes nous saluent, nous demandent une photo ou un autographe. Le dimanche, quand on joue au foot, les gens nous reconnaissent et les gamins sont heureux de pouvoir monter avec nous sur le terrain. Les affiches sur les bus nous ont offert pas mal de notoriété. Tout le monde nous voit partout. C’est formidable et une expérience inoubliable."

Le frère de Philippe s'est ensuite exprimé sur le pourcentage d'apport de Leo Vanderelst en tant que coach à son équipe. "85 %. Pas plus. C’est déjà pas mal mais on aurait pu atteindre les 100 %."

"Depuis que les caméras sont parties, plus personne ne vient. Nous sommes toujours 11 ou 12 joueurs mais c’est dommage pour Pessoux. Vous voyez les six qu’on voit sur les bus ? Eh bien, c’est le noyau dur. J’espère qu’on arrivera à finir correctement le championnat. Après, on verra si on reste à Pessoux. Le comité veut former un nouveau groupe. Si c’est le cas, on essaiera de créer une équipe B."



Commentaires 1 réaction



AddToAny
Voir aussi