Alain Courtois, l'un des défenseurs du projet de l'Eurostadium, accuse le coup
par Malik Hadrich
Date
0 réaction

Pour Alain Courtois, président du comité organisateur, parle de déshonneur pour la Belgique

Alain Courtois, l'un des défenseurs du projet de l'Eurostadium, accuse le coup
Photo: © photonews

Après avoir plus ou moins bien réussi l'organisation de l'Euro 2000, Alain Courtois (MR) a dirigé le comité organisateur de Bruxelles 2020. Il est consterné de ne pas voir la capitale belge accueillir des matchs de l'Euro 2020.

"L’image internationale du football belge encaisse un énorme coup. Le préjudice à notre réputation qui nous est infligé est considérable, c’est un déshonneur pour le football belge. Nous essuyons un manque à gagner de 100 à 120 millions, notamment sur le plan des nuits d’hôtel, du tourisme, des transports, des fan zones, etc..."

Et puisque la décision de l'UEFA est irrévocable, Alain Courtois regarde déjà de l'avant et espère un avenir meilleur pour sa ville : "Heureusement, nous avons le départ du Tour en 2019, avec lequel nous démontrons au niveau international que Bruxelles est en mesure d’organiser de grands événements sportifs. Nous sommes toujours confiants dans le fait que les ministres flamands compétents délivreront le permis d’environnement avant la fin janvier, de manière à ce que puisse se construire à Bruxelles l’un des stades de football les plus modernes en Europe."

Quelle que soit la décision finale de l'UEFA, Ghelamco avait annoncé son désir de continuer à s'investir dans le projet du nouveau stade.

Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi
Europe Europe
Deviens fan!  1