N°1 mondiaux, troisièmes du Mondial : "Ce qui s'est brisé à l'Euro 2016 est oublié"

Florent Malicepar Florent Malice
Date
0 réaction
N°1 mondiaux, troisièmes du Mondial : "Ce qui s'est brisé à l'Euro 2016 est oublié"

Un peu plus de deux mois après avoir frôlé la consécration en Russie, nos Diables Rouges sont donc désormais premiers mondiaux (ex-aequo, certes, avec la France). De quoi rendre tous les supporters fiers à nouveau...

L'Euro 2016 avait laissé une plaie béante entre les Diables Rouges et leurs supporters et le travail de Roberto Martinez était tout autant de faire parvenir la Belgique au sommet que de regagner le coeur de ce public déçu. Après un Mondial historique et deux déplacements très suivis en Ecosse et en Islande, les revoilà numéro 1 mondiaux... 

"Ce qui s'était brisé lors de l'Euro 2016 est clairement réparé", nous assure Jean, présent en Russie et en Ecosse. "C'est oublié et les gens n'ont qu'une envie : être à l'Euro 2020 et même au Qatar en 2022. Il y a clairement un nouvel engouement, même si on revoit souvent les mêmes têtes en déplacement, c'est vrai". Bertrand, lui aussi présent au Mondial et qui a fait le déplacement en Ecosse et en Islande, nuance. 

"La déception du Mondial était quand même encore palpable", souligne-t-il. "C'est inévitable après une telle campagne, c'est difficile de se remettre dedans". Jean plussoie : "J'ai quand même pris une petite claque en passant d'une ambiance comme celle de la Russie à celle d'un Hampden Park à moitié vide. Mais c'est toujours un plaisir de retrouver les joueurs et après ce Mondial, on leur devait bien ça". 

Et le statut de la Belgique a clairement changé, selon Bertrand. "Ca se sent dans le regard des autres supporters. On est beaucoup plus respectés, beaucoup de gens en Ecosse et en Islande nous félicitaient. On le sentait déjà en Russie, les supporters du monde entier, même ceux du Brésil que nous avions éliminés, nous disaient à quel point ils admiraient notre équipe", se réjouit-il. 



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi