Julien Ngoy était très proche d'un club belge: "Le Standard et Anderlecht étaient très intéressés mais j'ai préféré le Grasshopper"
Hermès Van Dammepar Hermès Van Damme
Date
0 réaction

Julien Ngoy proche du Cercle: "Le Standard et Anderlecht étaient très intéressés mais j'ai préféré le Grasshopper"

Julien Ngoy était très proche d'un club belge: "Le Standard et Anderlecht étaient très intéressés mais j'ai préféré le Grasshopper"

Julien Ngoy appartient à Stoke City mais il n'a pas encore réussi à percer. Cet été, il a décidé de rejoindre le club de Grasshopper en Suisse. Il s'explique.

De nombreux jeunes Belges ont décidé de revenir en Belgique cet été afin de se refaire une santé. Les exemples sont nombreux avec Miangue, Bastien ou encore Zakaria Bakkali. "J’aurai 21 ans le mois prochain et je voulais absolument avoir du temps de jeu. À Zurich, on m’offrait cette opportunité et j’ai foncé" explique Julien Ngoy dans la DH. 

Il aurait pu rejoindre la Belgique mais il a préféré la Suisse. "J’ai eu des offres de Belgique. Le Cercle était très concret. Le Standard et Anderlecht ont aussi pris leurs renseignements sur la fin mais j’avais déjà fait mon choix pour le Grasshopper."

Si certains ont voulu revenir aux sources, lui a préféré l'évasion. "En fait, je me suis dit que c’était mieux d’être éloigné de tout ce que je connais. De ne pas être près des potes en Belgique et de ne penser qu’au football. Zurich, c’est une ville très paisible et très agréable. C’est ce qu’il me fallait."



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi