🎥 Le patron de l'arbitrage belge revient sur les phases litigieuses des 13e et 14e journées
par Malik Hadrich
Date
0 réaction

Le patron de l'arbitrage belge Johan Verbist revient sur les phases litigieuses des 13e et 14e journées en Jupiler Pro League

🎥 Le patron de l'arbitrage belge revient sur les phases litigieuses des 13e et 14e journées
Photo: © photonews

Chaque semaine, le patron de l'arbitrage belge Johan Verbist revient sur les phases polémiques en Jupiler Pro League.  Cette semaine, il analyse deux journées de championnat puisque la 13e était programmée en milieu de semaine.

13e journée de championnat en D1 A

Antwerp - Racing Genk

Le VAR a interpellé l'arbitre de la rencontre pour lui signaler une faute de main dans le rectangle de Jelle Van Damme.  Alexandre Boucaut a finalement décidé d'accorder un penalty.

Johan Verbist est satisfait : "Intervention correcte du VAR en faveur d’un penalty vu que Jelle Van Damme arrête le ballon du bras droit lors d’un tir au but et que l’arbitre ne voit pas cette action de Jelle Van Damme."

Excel Mouscron - La Gantoise

L'arbitre de la rencontre a désigné le point de penalty pour un contact entre Stallone Limbombe et le gardien de Mouscron Jean Butez.  Suite au VAR, il est revenu sur sa décision : "Stallone Limbombe se dirige seul vers le but. Le gardien de Mouscron vient à sa rencontre et va au duel. Lors de celui-ci, il touche la balle et l’attaquant de La Gantoise. L’arbitre siffle penalty pour une faute du gardien. Le VAR intervient parce que le gardien joue le ballon. Intervention correcte du VAR."

FC Bruges - KV Ostende

Le referee a jugé qu'un contact entre l'attaquant de Bruges et le défenseur d'Ostende aux abords du rectangle était fortuit.  Le VAR est intervenu et un penalty a été attribué aux Brugeois : "Un attaquant du Club de Bruges reçoit un coup au tibia de la part d’un défenseur d’Ostende juste à l’intérieur de la surface de réparation et il tombe. L’arbitre laisse le jeu se poursuivre, mais accorde quand même un penalty après l’intervention du VAR. Décision correcte."

Autre situation litigieuse dans le même match.  Un tir de Dennis est sauvé à même la ligne après avoir été dévié légèrement par le bras d'un défenseur.  Le VAR s'est mis en branle sur cette action : "Consécutivement à un tir en direction du but de Wesley, Wout Faes sort le ballon juste sur/derrière la ligne. Les images ne peuvent pas clairement montrer si le ballon a complètement franchi la ligne.

Le VAR n'aurait pas dû intervenir pour la faute de mainPartage cette citation:

Le VAR n’intervient ainsi pas (à juste titre). Lorsque la balle est dégagée, celle-ci touche cependant le bras d’un joueur d’Ostende. L’arbitre laisse jouer, mais le VAR intervient pour une faute de main. Dans le cas présent, il n’aurait pas dû intervenir et aurait dû laisser le jeu se poursuivre."

14e journée de championnat en D1 A

Une seule phase a été examinée par Johan Verbist lors de la 14e journée en Jupiler Pro League.  Elle concerne le but annulé d'Hamdi Harbaaoui lors de Saint-Trond - Zulte-Waregem : "Lors d’un duel aérien, Hamdi Harbaoui utilise son coude et touche Casper De Norre au visage. Le jeu se poursuit, il y a un centre et Hamdi Harbaoui, qui a entre-temps couru vers le but, reçoit le ballon et marque.

Le VAR intervient pour inciter l'arbitre à revoir le duel aérienPartage cette citation:

Le VAR intervient pour inciter l’arbitre à revoir le duel aérien. Le but est ensuite annulé et le jeu reprend avec un coup franc pour Saint-Trond. Intervention correcte du VAR."



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi