Comment Carrasco est passé de joueur de foot à produit financier

par Malik Hadrich
Date
0 réaction
Comment Carrasco est passé de joueur de foot à produit financier

Yannick Ferrera Carrasco a surpris tout le monde lorsqu'il a quitté l'Atlético Madrid pour rejoindre Dalian Yifang. Les Football Leaks permettent de mieux comprendre ce transfert.

Si Yannick Ferrera Carrasco est parti en Chine, c'est aussi parce qu'il ne possédait pas toutes les clés de son avenir en main.  Lorsqu'il était à l'Atlético Madrid, l'AS Monaco avait droit à une commission de 28,81% en cas de revente.  Avec un minimum de 5.076.150 euros.  C'est ce que nous apprend De Standaard.

L'AS Monaco avait tout intérêt à ce qu'il soit revendu à un bon prix.  Son agent Christophe Henrotay aussi.  Il a touché 5% du montant de la vente.  Mais c'était aussi le cas de l'Atlético Madrid.  Dans sa quête de nouveaux capitaux, il a reçu un prêt de 97,35 millions d’euros du Service canadien des Pensions (CPPIB). 

En échange, Yannick Carrasco et trois autres de ses équipiers ont servi de garantie.  Cet accord peut faire penser à la TPO 'Third Party Ownership' qui est interdite par la FIFA.  Cela signifie que le joueur est entre les mains d'une tierce personne.  Mais la Liga a approuvé ce deal.

Henrotay

L'agent de joueurs Roger Henrotay a souhaité réagir à ces fuites : "J’ai toujours agi en qualité d’intermédiaire et conformément aux règles régissant ma profession. Prétendre que j’aurais exercé quelque pression sur un joueur, voire que j’aurais subi de la pression d’un club, que je toucherais des commissionnements tels que vous le supposez relève de la fantasmagorie la plus totale. J’ai toujours défendu avec clarté et transparence les intérêts de Monsieur Yannick Carrasco et ce dernier a voulu librement être transféré en Chine."

Fonds de pension

Quant au fonds de pension canadien, il ne voyait pas ce qui pouvait lui être reproché.  Selon lui, cet accord respectait "toutes les règles habituelles en matière de prêts dans le football ainsi que les réglementations en vigueur à ce moment sur les paiements relatifs aux droits télévisuels, de droits de sponsoring et de droits économiques des joueurs."

L'AS Monaco et Yannick Ferrera Carrasco n'ont pas voulu commenter ces informations.



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi