Inquiétude de l'autre côté du Pays de Waes ? "Non, cette injustice ne peut pas durer"
par Malik Hadrich
Date
0 réaction

Waasland-Beveren ne se fait pas encore de souci sur le rapprochement de Lokeren au classement

Inquiétude de l'autre côté du Pays de Waes ? "Non, cette injustice ne peut pas durer"

Après la victoire du Sporting Lokeren contre l'Antwerp, la lutte pour le maintien se limitera à un duel waeslandien. Waasland-Beveren a perdu et voit son concurrent se rapprocher à cinq points. Le président Dirk Huyck ne se fait pas encore de souci.

Au Freethiel, ils affirment ne pas encore sentir de pression.  "Nous tremblerions seulement si nous étions à portée de Lokeren lors de la dernière journée.  Mais pas encore maintenant !" a affirmé le président de Waasland-Beveren dans les colonnes du Laatste Nieuws.

"Nous devons simplement gagner un de nos trois prochains matchs.  Je ne ressens pas de nervosité dans le groupe.  Nous avons assez de qualités pour arriver à nos fins."

Et s'il se veut positif, ce n'est pas pour rien : "Douter de nous-mêmes maintenant n'est utile en rien.  Lors des quatre matchs que nous avons joués après la trêve hivernale, nous n'avons jamais été inférieurs à nos adversaires.

Nous aurions pu prendre plus de points contre le premier et le cinquième  Partage cette citation:

Nous aurions pu prendre plus de points contre le premier et le cinquième.  Cette injustice ne peut pas durer.  Cela tournera bien une fois en notre faveur.  Nous devons continuer comme nous le faisons pour le moment."

Depuis la trêve hivernale, les Lions ont pris deux points sur douze face au Cercle de Bruges, au Sporting Charleroi, au Racing Genk et à Saint-Trond.



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi