Comme Kompany, ils ont été entraîneurs-joueurs (pour le meilleur et le pire)
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Roberto Carlos, Ryan Giggs, Ruud Gullit ... Kompany n'est pas le premier entraîneur-joueur

Comme Kompany, ils ont été entraîneurs-joueurs (pour le meilleur et le pire)
Photo: © photonews

Vincent Kompany va donc devenir entraîneur-joueur à Anderlecht. Du jamais-vu ? Pas vraiment. Plusieurs joueurs en fin de carrière ont porté les deux casquettes simultanément. En voici des exemples célèbres ...

Ruud Gullit, pionnier en Premier League

Surprise en 1996 : Ruud Gullit, déjà une star de Chelsea sur le terrain, obtient les pleins pouvoirs puisqu'il décroche la double casquette d'entraîneur et de joueur. Devenant dans le même temps le premier coach non-britannique de la Premier League, il ne "se fera" pas beaucoup jouer, déjà âgé de 34 ans : 11 petites rencontres de championnat. Mais le Néerlandais décrochera la FA Cup et une 4e place satisfaisante pour le Chelsea pré-Abramovich. La suite de la carrière de coach de Gullit sera moins brillante. 

Quand Ryan Giggs se faisait monter au jeu 

Ryan Giggs avait d'abord été nommé, un peu à la surprise générale, adjoint de David Moyes en juillet 2013. Le légendaire gallois n'avait pas encore rangé les crampons et disputera donc la dernière saison de sa carrière en tant que joueur et adjoint ... puis T1 intérimaire suite au licenciement de Moyes en avril. 

Giggs ne dirigera que quatre matchs et ne montera sur le terrain qu'une fois : pour la dernière à domicile face à Hull City, il "se fait monter" au jeu et va délivrer un assist pour le 3-1. Un moment inoubliable ... 

Roberto Carlos, l'exemple à ne pas suivre 

Tout ne pouvait évidemment pas être rose dans cette liste. L'exemple d'une expérience qui s'est mal déroulée, c'est celui de Roberto Carlos à l'Anzhi Makhachkala, en Russie : le Brésilien est nommé entraîneur-joueur du club du Dagestan à l'été 2011, un job qui lui réussit moyennement et qui précipite un peu sa fin de carrière. Il retentera l'expérience en Inde, aux Delhi Dynamos, quelques années plus tard. Sa carrière de coach tarde également à décoller depuis ... 

Gennaro Gattuso, le chien fou 

Si cette saison, les méthodes de Gennaro Gattuso semblent fonctionner à l'AC Milan, le milieu de terrain a entamé sa carrière de coach avec une double casquette également : c'était au FC Sion et l'aventure a tourné court. Gattuso a été licencié en mai après avoir été nommé en février, suite au licenciement de Victor Munoz. 

L'ancien taulier de Milan ne lève pas le pied suite à ses nouvelles responsabilités, restant titulaire au sein de "son" équipe. Une lourde blessure précipite sa fin de saison et de carrière, ce qui permet à la direction du FC Sion de le limoger de son poste d'entraîneur en sachant que de toute façon, Gattuso ne serait plus là à l'avenir. 

Kenny Dalglish, la légende 

C'était une autre époque, bien sûr, mais on ne peut faire sans le nommer. Kenny Dalglish devient entraîneur-joueur de Liverpool en 1985, après la catastrophe du Heysel, et le moins qu'on puisse dire est que la légende d'Anfield fera le job à merveille : un doublé championnat / FA Cup pour sa première saison, trois titres de champion au total sur ses cinq saisons de cumulard. 

Dalglish reste l'un des entraîneurs les plus emblématiques de Liverpool, en tant que joueur et ensuite comme seul coach. Si le monde du football a bien changé depuis, Vincent Kompany serait inspiré de contacter Sir Dalglish, car sur certains aspects , il a certainement d'excellents conseils à donner.

Plus d'infos

Plus d'infos