Interview Frank Boeckx sait ce qu'il veut: "Avec Vincent Kompany, on est sur la même longueur d'onde"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain depuis Venlo
| 0 réaction

Frank Boeckx veut encore jouer deux ans avec le Sporting d'Anderlecht

Frank Boeckx sait ce qu'il veut: "Avec Vincent Kompany, on est sur la même longueur d'onde"
Photo: © photonews

A 32 ans, Frank Boeckx n'est pas prêt à ranger les gants au placard, même s'il pense déjà à ce qu'il passera après.

Le gardien de 32 ans a dû, la saison dernière, se contenter du rôle de doublure de Thomas Didillon et le retour de ses problèmes de dos n'a pas vraiment arrangé les choses. Mais durant cette préparation, il a bien l'intention de tout donner pour être plus important dans les rangs du Sporting. "Je m'entraîne à fond deux fois par jour et ça me permet aussi de démontrer que mes problèmes de dos sont bel et bien derrière moi", insiste-t-il. 

Arrêter? Certainement pas maintenant. 

Et il en a encore sous le capot. "Je veux encore jouer deux ans et ensuite j'arrête pour épargner mon dos pour le reste de ma vie", sourit-il. "Mais c'est moi qui choisirai le moment pour arrêter et ce n'est certainement pas maintenant et encore moins après cette saison. Si Anderlecht veut encore de moi pour une saison de plus, je serai prêt à tout par la suite."

Son contrat expire dans un an et il aimerait y ajouter une saison. Le gardien anderlechtois a d'ailleurs eu l'occasion de s'entretenir avec le nouveau joueur-manager du club. "Comme tout le monde, j'ai discuté avec Vincent Kompany. Je veux rester gardien à Anderlecht et je donnerai tout jusqu'au dernier jour."

Deux ans

"Mon avenir dépend des chances qui s'ouvriront à moi, mais je suis aussi arrivé à un âge où on pense un peu plus loin et nous en avons discuté avec Vincent Kompany. On était sur la même longueur d'onde. Qu'est-ce que ça a donné? Ça, ça reste entre lui et moi", répond le natif d'Aarschot.

"Pour l'instant, je suis encore footballeur et je veux encore l'être deux ans. Et tant que je m'entraîne, je m'attends à avoir ma chance", conclut un Frank Boeckx déterminé. 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos