Pas de répit pour le Standard

Julien Denoël
| 0 réaction
Pas de répit pour le Standard

Neuvième au classement, le Standard risque fort de louper les play-offs 1. Il reste 5 matchs aux Liégeois pour tenter de réaliser l'impossible. L'écart n'est pas énorme mais le programme est chargé.

Disons-le tout de suite, le Standard ne va pas souffler lors des prochaines semaines. Pour les Rouches, aucun match dans les 5 qui restent ne sera simple. Aucune équipe de lachera prise face à eux car toutes ont encore quelque chose à jouer.

A la recherche d’une victoire

Pour parvenir à accrocher les play-offs 1 et éviter les play-offs 2 une seconde année de suite, les Liégeois vont devoir enchainer les victoires. Un mot qui semble oublié du côté de Sclessin puisque la dernière fois que les hommes de Jankovic ont pris les trois points remonte au… 11 décembre. Deux mois sans victoire, c’est long. Beaucoup trop.

Entre PO1 et maintien

Le Standard va jouer cinq matchs couperets. Mais les adversaires qu’il aura face à lui voudront eux aussi l’emporter pour atteindre leurs objectifs. Et la confiance n’est pas vraiment présente en bord de Meuse.

Waasland sera le premier match de ce sprint final. Les Waeslandiens restent sur une victoire à Eupen alors que les Standardmen sur un revers cinglant face à Courtrai. Le déplacement au Freethiel s’annonce donc tendu.

Ensuite, ce sera Gand et Malines à la maison. Deux équipes qui luttent pour leur place dans les play-offs 1. Des concurrents directs qu’il faudra absolument battre pour éviter que l’écart ne se creuse trop et que le fossé devienne un gouffre infranchissable.

Le Standard débutera le mois de mars avec un déplacement au Canonnier. Du programme à venir, Mouscron est certainement l’adversaire le plus abordable. Les Liégeois pourraient d’ailleurs sceller le sort des Hurlus ce soir-là. Autant dire que la motivation énorme chez les Hennuyers.

Enfin, la phase classique se terminera avec la venue d’Ostende. Les Côtiers seront-ils déjà en train de se préparer pour la finale de la Coupe ? Probablement assuré de terminer dans le top 6, Ostende fera-t-il tourner ? En l’état, rien ne permet de le dire mais une chose est sûre, c’est que le Standard n’aura pas facile.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos