Boeckx-Sels: faut-il mettre fin à la tournante?

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Boeckx-Sels: faut-il mettre fin à la tournante?
Photo: © photonews

La tournante des gardiens au Sporting d'Anderlecht ne porte pas ses fruits depuis le début de saison. Analyse des statistiques des derniers remparts anderlechtois depuis le début de la saison.

Depuis l'ouverture de la saison, en juillet, Franck Boeckx et Matz Sels jouent au yoyo dans les buts d'Anderlecht. L'ancien gardien de Gand avait commencé la saison comme titulaire mais n'a pas toujours répondu aux attentes. René Weiler a fini par laisser sa chance à Franck Boeckx. Et Vanhaezebrouck, lui non plus, n'a pas encore arrêté de choix.

A bon ou à mauvais escient? Telle est la question. Les chiffres, en tout cas, ne plaident pas en la faveur de la tournante : en 28 rencontres, toutes compétitions confondues, le Sporting a encaissé 47 buts. C'est beaucoup, et même trop.

Clean sheet: avantage Boeckx

C'est toujours hasardeux de s'essayer au jeu des comparaisons, mais ça peut être révélateur. Et le premier critère qu'on analyse quant à la prestation d'un gardien, ce sont généralement les clean sheets. A ce jeu-là, léger avantage à Franck Boeckx. Les deux gardiens du Sporting totalisent quatre clean sheets chacun, mais Boekcx a joué quatre rencontres de moins que Sels.

Nombre de buts encaissés par match: avantage Sels

Matz Sels s'est retourné 26 fois avec le Sporting cette saison, pour Boeckx ce chiffre descend à 21. Mais si on s'intéresse à la moyenne, elle est légèrement en faveur de l'ancien Gantois : 1,625 but encaissé par match contre 1,75 pour Boeckx.

Une décision?

On le voit les stats ne départagent pas les deux gardiens. Et c'est sans doute ce qui explique, en partie, les difficultés éprouvées tant par René Weiler que par Hein Vanhaezebrouck à arrêter un choix définitif. Mais le problème est réel au Sporitng. Ce serait trop réducteur et facile de pointer les gardiens comme uniques responsables des problèmes défensifs des Mauves, évidemment, mais les faits sont là: l'arrière-garde anderlechtoise est trop fragile cette saison.

Et ça n'a pas été le cas qu'en Ligue des Champions, même en championnat, la défense du Sporting encaisse trop: 26 buts en 19 rencontres ce qui en fait seulement... la huitième défense du pays. Pour un club du standing du Sporting c'est largement insuffisant.

La sérénité d'un gardien derrière une défense est un élément indispensable. Mais pour être en confiance il a ont besoin de multiplier les rencontres. Les gardiens bruxellois en sont loin depuis le début de la saison et Franck Boeckx en a encore apporté un exemple, dimanche dernier à Bruges. Pour Hein Vanhaezebrouck, il est peut-être temps d'instaurer une véritable hiérarchie. Car quand on veut construire quelque chose, on commence toujours par les fondations...

Plus d'infos

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Les plus populaires

Ligue Jupiler

Dernières réactions