Coutinho-Neymar en sauveurs: une petite victoire, mais trois points précieux pour le Brésil
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Coutinho et Neymar sortent le Brésil du piège costaricien

Coutinho-Neymar en sauveurs: une petite victoire, mais trois points précieux pour le Brésil

Le Brésil aura dû attendre les arrêts de jeu pour pousser un grand ouf de soulagement. Deux buts tombés quand on ne les attendait plus, mais qui permettent à la Seleçao d'effacer le Costa Rica et de faire un petit pas vers les huitièmes de finale (2-0).

Après le partage contre la Suisse, le Brésil se savait attendu au tournant pour sa deuxième rencontre dans ce Mondial 2018, mais c’est pourtant bien le Costa Rica qui s’est ménagé la toute première énorme possibilité de la première période. Grâce à Gamboa, qui effaçait le flanc gauche brésilien pour donner un centre en retrait parfait vers Borges à l’entrée de la surface. Mais le milieu offensif croisait un tout petit peu trop sa frappe.

Une première période poussive

Un coup de chaud qui a eu le don de réveiller la Seleçao les Brésiliens qui ont commencé, enfin, à accélérer le jeu aux alentours de la demi-heure. Via un but logiquement annulé pour hors-jeu de Gabriel Jesus, d’abord. C’est ensuite Neymar qui a hérité de la plus belle occasion de la première période brésilienne, parfaitement annihilée par un Keylor Navas attentif.

Symbole du manque d’inspiration brésilienne, ce sont les artilleurs qui ont tenté leur chance à distance en fin de premier acte. Coutinho, Willian et Marcelo n’étaient pas en réussite de ce côté-là: huit tentatives en première période une seule cadrée, insuffisant pour espérer mettre un Costa Rica bien en place en péril.

Un penalty accordé, puis refusé

Et c’est au retour des vestiaires que le Brésil va enfin amener le danger dans le rectangle costaricien. Une tête de Gabriel Jesus sur la barre, une frappe de Coutinho repoussée à même la ligne, un contre galvaudé par Neymar : le premier quart d’heure de la seconde période a été chaud pour les Ticos qui ont fait le gros dos.

Pas encore rassasié, forcément, les Auriverde ont poussé jusqu’au bout, et Neymar a eu la balle de match au bout du pied à un bon quart d’heure du terme. Seul face à Navas, la star du PSG a trop ouvert le pied et galvaudé la plus grosse occasion brésilienne. Neymar qui allait aussi être au centre de la phase polémique du jour. Légèrement touché dans le rectangle, le Brésilien s’est écroulé et l’arbitre lui a accordé un penalty. Mais, après avoir revu les images, Bjorn Kuipers est revenu sur sa décision.

La délivrance allait finalement tomber dans les toutes dernières secondes de la rencontre, via Philipp eCoutinho, à la fût pour pousser un ballon qui traînait dans le rectangle au fond, juste avant que Neymar ne déflore son compteur dans cette compétition. Le Brésil n'a pas rassuré, mais il a assuré l'essentiel: une petite victoire qui permet à la Seleçao de prendre, au moins provisoirement, la tête du groupe E.

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Play-offs 1

Dernières réactions