Des primes d'encouragement pour Anderlecht, le Standard et l'Antwerp ? Le règlement est sans appel

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 3 réaction
Des primes d'encouragement pour Anderlecht, le Standard et l'Antwerp ? Le règlement est sans appel

Le Club de Bruges n'a plus son sort entre ses mains dans la course au titre. Il doit compter sur un adversaire motivé pour faire chuter le Racing Genk. Pourquoi ne pas octroyer une prime d'encouragement aux joueurs d'Anderlecht et du Standard ?

Le Club de Bruges ne peut pas donner une prime de victoire aux joueurs d'Anderlecht et du Standard face au Racing Genk.  Les règles de l'Union Belge de football sont très claires à ce sujet.  Même si une prime d'encouragement ne peut pas être considérée comme de la corruption, elle est assimilée à une falsification de la compétition.

Ces deux articles fédéraux ne laissent planer aucun doute :

Article B308.2: "Personne ne peut être en même temps, directement impliqué dans le contrôle, l’administration et/ou les activités sportives de plus d’un club participant à la même compétition."

Article B2006.12 : Parmi les tentatives ou actes considérés comme faits de falsification de la compétition, on retrouve : "offrir ou donner un avantage jugé appréciable à des joueurs d'un autre club que le sien, alors que ce dernier est intéressé quant à son classement par le résultat du match"

Ce règlement vaut aussi bien pour le Club de Bruges que pour le Racing Genk.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos