🎥 Chevilles matraquées, fautes à répétitions: le Real s'inquiète pour Eden Hazard
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Chevilles matraquées, fautes à répétitions: le Real s'inquiète pour Eden Hazard

🎥 Chevilles matraquées, fautes à répétitions: le Real s'inquiète pour Eden Hazard
Photo: © photonews

Depuis son retour à la compétition, Eden Hazard fait l'objet d'un traitement spécial de la part des défenseurs et ça commence doucement à inquiéter au sein de la maison blanche.

Il n'avait fallu que quelques minutes contre Eibar lors du match de reprise du Real, pour qu'Eden Hazard reçoive un premier coup sur la cheville droite, celle qui fait l'objet de toutes les attentions autour du Brainois depuis quelques mois. La tendance semble se généraliser. 

Dimanche, à Barcelone, contre l'Espanyol, Eden Hazard a pris des coups. Et, lien de cause à effet ou pas, il est totalement sorti de son match. Ce traitement spécial réservé au numéro 7 du Real commence à inquiéter en interne, comme l'explique Marca dans son édition du jour: le Real Madrid aimerait qu'Eden Hazard soit 'mieux protégé' par le corps arbitral. 

Plus ciblé que Messi 

Les chiffres sont d'ailleurs là pour appuyer le raisonnement madrilène: depuis le début de saison, Eden Hazard a subi 44 fautes en 1008 minutes de jeu, en Liga, soit une faute toutes les 22 minutes, c'est plus que n'importe quel autre joueur.

À titre de comparaison, le quotidien espagnol avance les chiffres de Karim Benzema (12 fautes subies en 2651 minutes) et de Vinicius (23 fautes en 1123 minutes) qui sont nettement inférieurs. Mais, même Lionel Messi n'a pas droit au même traitement de faveur que le capitaine des Diables. Le numéro 10 du Barça a subi 57 fautes cette saison et joué 2340 minutes en championnat, soit une faute toutes les 41 minutes. Moins qu'Eden Hazard donc. 

Rien de neuf 

Ce n'est pourtant pas nouveau. En fin d'année 2019, Opta avait révélé qu'Eden Hazard avait subi 1030 fautes au cours de la décennie, faisant du Diable Rouge le joueur le plus fauché de la décennie 2010-2020 et de loin. 

Et en Premier League, le Brainois avait rapidement fait connaissance avec les méthodes des défenseurs anglais. Il subissait en moyenne trois à quatre fautes par match. Il n'a donc pas découvert, en Espagne,  qu'il était une cible mouvante. Mais les blessures successives à la cheville cette saison l'ont probablement fragilisé, physiquement et mentalement, et ça rend sans doute un retour à son meilleur niveau plus compliqué... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos