🎥 Deux ans après LE but du Mondial, Benjamin Pavard a bien grandi
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

De la Coupe du monde avec la France, au titre avec le Bayern: l'éclosion de Benjamin Pavard

🎥 Deux ans après LE but du Mondial, Benjamin Pavard a bien grandi

Il y a tout juste deux ans, contre l'Argentine, Benjamin Pavard décochait une demi-volée splendide pour rapprocher la France des quarts de finale du Mondial. Un but et une Coupe du monde qui ont, au moins en partie, changé la destinée du latéral français.

Benjamin Pavard était encore un néophyte quand il a débarqué en Russie avec l’équipe de France. Sept caps, trois titularisations, un assist: il découvrait à peine les Bleus, mais les ennuis de Djibril Sidibé, touché au genou juste avant le Mondial, ont forcé Didier Deschamps à faire des choix.

LE But du Mondial 2018

Titulaire sur le flanc droit dès le premier match du Mondial, Benjamin Pavard a rapidement conforté son sélectionneur dans ses décisions. Avec un huitième de finale spectaculaire et indécis en guise d’apothéose pour le latéral droit qui n’avait que 22 ans en 2018. Benjamin Pavard inscrit son tout premier (et toujours unique à ce jour) but avec la France.

Une splendide demi-volée qui sera élue but du tournoi quelques jours plus tard. Et il n’en faut pas plus pour faire du Français, champion du monde au passage, un futur Bavarois.

Le Bayern a pourtant rejeté l’hypothèse pendant quelques mois, mais en janvier 2019, Benjamin Pavard s’engage avec le sextuple (à l’époque) champion en titre de Bundesliga. Il termine malgré tout la saison avec le VFB Stuttgart, qui ne parvient pas à éviter la relégation.

Un titre, cinq buts, quatre assists

Et à Munich, l’éclosion du latéral droit français sera constante et rapide. Il s’impose directement dans le onze de base bavarois. Il n’a d’ailleurs loupé que très peu de matchs cette saison en championnat. Mais il est aussi décisif. Champion d’Allemagne pour la première fois de sa carrière, le Français a participé à la fête avec quatre buts et cinq assists.

Un premier cru divin donc pour le Nordiste en Bavière. Et ce n’est peut-être pas fini : la finale de la Coupe d’Allemagne et la Ligue des Champions, qu’il a découvert cette saison avec le Bayern (avec des assists contre l’Etoile Rouge et Tottenham), sont encore inscrits au tableau de chasse de l’ancien Lillois. Histoire de transformer ce très bon premier exercice bavarois en saison royale ? Réponse, au plus tard, dans le courant du mois d’août...

Indéboulonnable et décisif, Benjamin Pavard a réussi sa première saison munichoise. Et ce n'est peut-être pas fini..
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos