Uruguay - Costa Rica

Le Costa Rica surprend l'Uruguay
James Odvart
| 0 réaction
Le Costa Rica surprend l'Uruguay
Photo: © SC

Après avoir été mené sur pénalty, le Costa Rica a complètement renversé la vapeur contre l'Uruguay, complètement dépassé dans tous les secteurs de jeu. Au final, les équipiers de Ruiz se sont imposés 1-3.

Comme annoncé dans nos précédents articles, Luis Suarez n'était pas titulaire. Le meilleur buteur de Premier League (31 buts avec Liverpool) n'est pas encore totalement remis de son opération du ménisque. Le Costa Rica n'avait rien à perdre dans ce groupe. L'équipe comptait deux '(ex)Belgicains', Bryan Ruiz (qui a joué à la Gantoise) et Oscar Duarte (actuellement au FC Bruges). Par ailleurs, le Costa Rica voulait prendre leur revanche du barrage décisif pour le Mondial 2010 perdu contre... l'Uruguay.

Prise de judo

Les deux équipes se livraient un beau duel au milieu de terrain, avec un but justement annulé de Godin au quart d'heure. Peu après le quart d'heure, Cavani héritait de la première occasion franche. Sur un ballon mal dévié par la défense du Costa Rica, l'attaquant du PSG se retrouvait en position de tir, mais il dévissait complètement sa reprise. Au milieu de première mi-temps, Lugano était ceinturé par Diaz. Cavani convertissait le pénalty (1-0, 22e). 
 
La bande à Ruiz ne baissait pas les bras. Campbell allumait un tir surpuissant qui passait de peu à côté du but de Muslera. En fin de première mi-temps, un envoi du gauche de Forlan contré par Gamboa, obligeait Navas à effectuer une intervention de très grande classe. En effet, le gardien a dû intervenir à reculons pour dévier le ballon au-dessus de sa cage. L'Uruguay, loin d'être tonitruant, regagnait les vestiaires sur le score de 1-0. Le Costa Rica paraissait bien plus redoutable que prévu puisqu'ils ont vraiment fait jeu égal avec leur adversaire. 

Le Costa Rica renverse totalement la situation

Dès le début de la deuxième mi-temps, le Costa Rica manque de peu de revenir à égalité. Le coup de tête de Duarte se heurte à Muslera. L'Uruguay ne retenait pas l'avertissement. Sur un centre de Bolanos, Campbell, complètement isolé dans le rectangle, crucifiait Muslera et créait la sensation dans ce match (1-1, 54e). Et ce n'était pas fini. On reprend les mêmes et on recommence. Sur un coup-franc magistralement donné par Bolanos, Duarte remportait son duel avec Godin et trompait le gardien d'une magnifique tête plongeante (1-2, 57e). C'est un coup de massue qui venait de s'abattre sur la tête d'Uruguayens.

L'Uruguay KO

De plus, Campbell fut à deux doigts d'inscrire LE but du Mondial. Sa frappe surpuissante des 25 mètres rasait la lucarne du but. C'était véritablement un envoi d'une pureté exceptionnelle. 

En fin de match, l'humiliation était complète pour l'Uruguay. Sur une passe lumineuse de Campbell dans le dos de la défense uruguayenne, Urena trompait d'un envoi croisé Muslera, avancé (1-3, 82e). L'arrière-garde était une nouvelle fois hors position sur cette action. En fin de match, Pereira fut encore exclu par une faute lamentable sur Campbell. 

Le Costa Rica créait ainsi une énorme sensation car personne n'osait pronostiquer une victoire des Ticos avant ce Mondial. L'Uruguay (à moins d'une autre attitude lors des deux prochains matchs) peut déjà penser à faire sa valise car leur prestation ce soir était indigne d'un outsider à la Coupe du Monde. Par contre, le Costa Rica peut nourrir de solides espoirs de qualification après cette brillante victoire. 

Plus d'infos

Plus d'infos

Coupe du monde 2014