andAnderlecht
whuWest Ham Utd
Date: 06/10/2022 18:45
Compétition: Conference League
journée: Journée 3
Stade: Lotto Park
Anderlecht n'a pas à rougir, mais s'incline face à West Ham United
Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction

Le RSC Anderlecht s'incline après un bon match face à West Ham

Anderlecht n'a pas à rougir, mais s'incline face à West Ham United

Auteur d'une très bonne première période, le Sporting d'Anderlecht a craqué physiquement avant de finalement s'incliner contre un West Ham supérieur.

La Conference League arrive comme une bulle d'oxygène pour Felice Mazzù et Anderlecht : alors que c'est la galère en championnat, les Mauves sont bien placés dans leur poule, reçoivent West Ham United dans un stade soldout et ont l'occasion de mettre leurs légendes à l'honneur avant le coup d'envoi. Vieilles légendes - les finalistes de 1976 - et nouvelle idole, puisque Remco Evenepoel est également présent pour chauffer le Lotto Park à blanc.

Reste, tout de même, à éviter une déroute. Même si une contre-performance contre West Ham ne serait pas un échec en soi, Anderlecht a besoin d'engranger la confiance pour revenir en Pro League le sourire aux lèvres. Et malgré l'absence de dernière minute de Jan Vertonghen, qui permet à Delcroix de réintégrer le onze, le RSCA tiendra son rang. West Ham, cependant, commence pied au plancher : Bowen et Coufal combinent bien, Benrahma est un vrai poison qui alerte Van Crombrugge le premier (8). Anderlecht aura besoin d'un quart d'heure de chauffe, avant que Verschaeren, très haut sur l'échiquier, prenne ses marques et le contrôle du jeu : il trouve Fabio Silva en retrait, et le Portugais fait le contrôle de trop (17e). 

fabio silva

Le match prend des allures anglaises, box-to-box : Bowen imite Verschaeren, s'infiltre et sert Benrahma dont la frappe est sauvée de justesse par Diawara (18e). Sur un autre contre, Yari Verschaeren déboule, et envoie une frappe qui force l'envol d'Alphonse Areola (24e). On passe d'un rectangle à l'autre, le milieu est coupé, et ce malgré un Kristian Arnstad très en jambes à la récupération. La plus grosse occasion de la première période, cependant, est pour les Hammers : Bowen prend complètement de vitesse Hoedt, et sert idéalement Saïd Benrahma...qui envoie sa frappe au-dessus (40e). Un vrai raté de l'international algérien. 

Anderlecht tient bon 

Apparemment touché à la clavicule, Amuzu cède sa place à Julien Duranville à la pause. Pas un cadeau pour le jeune ailier dont les limites défensives ont été étalées pour la première fois contre Charleroi et qui va devoir tenir le flanc d'un Jared Bowen virevoltant. Il n'y en a que pour West Ham en début de seconde période : Benrahma, encore lui, alerte Van Crombrugge (53e). Coufal et Bowen mettent le feu, Delcroix peine à se dégager mais Anderlecht tient bon. 

bowen duranville

À la 70e, West Ham envoie du lourd : Declan Rice, Gianluca Scamacca et Lucas Paqueta montent au jeu en même temps. L'Italien manque être à l'assist sur sa première touche de balle, mais cela passe au-dessus (73e) ; dans la foulée, son compatriote Ogbonna frôle la rouge en fauchant Raman qui partait au but. Heureusement pour les Londoniens, Johnson couvrait son équipier. Un avantage numérique n'aurait pas été du luxe, car Anderlecht donne l'impression d'être débordé de toutes parts. 

Areolalalala

Sans surprise, cela finit par craquer : Ben Johnson est trouvé trop librement sur son flanc gauche, remet à Lucas Paqueta qui glisse à Gianluca Scamacca. L'Italien n'est pas hors-jeu et croise sa frappe pour faire 0-1 (79e). On se dit qu'Anderlecht, qui étouffe, pourrait bien lâcher l'affaire, d'autant que West Ham commence à multiplier les gestes un peu arrogants, notamment dans le chef de Paqueta. Mais il faut un tout grand Areola devant Silva pour empêcher le 1-1 (84e). 

scamacca

Les dix dernières minutes sont d'ailleurs Mauves : Ogbonna frôle la catastrophe sur un long ballon (89e), les phases arrêtées se succèdent. Sans réellement plus alerter Alphonse Areola ; au contraire, Pablo Fornals tente même un lob audacieux sur une récupération (90e+1). Sans rougir, sans être ridicule et même sans être inférieur en termes d'occasions concédées, le Sporting d'Anderlecht s'incline...et va devoir s'accrocher même en Conference League, désormais. 

Les compositions

Anderlecht Anderlecht

  Joueur J Evaluer
4 Hoedt Wesley 90' 6
18 Ashimeru Majeed 65' 5
21 Diawara Amadou 90' 2.3
30 Van Crombrugge Hendrik 90' 6.7
40 Amuzu Francis 45' 3
42 Delcroix Hannes 90' 3.7
51 Verschaeren Yari 90' 5.7
56 Debast Zeno 90' 6.7
61 Arnstad Kristian 90' 7
62 Murillo Michael 90' 4
99 Soares Silva Fábio Daniel 90' 4.3
  Banc J Evaluer
N'Diaye Moussa -  
9 Raman Benito 25' 3
11 Refaelov Lior -  
14 Vertonghen Jan -  
16 Verbruggen Bart -  
26 Coosemans Colin -  
27 Sadiki Noah -  
52 Stroeykens Mario -  
54 Sardella Killian -  
59 Duranville Julien 45' 3.7
70 Esposito Sebastiano -  

West Ham Utd West Ham Utd

  Joueur J Evaluer
Areola Alphonse 90' 6
Coufal Vladimir 90' 6
Dawson Craig 90' 6
Johnson Benjamin 90' 6
Downes Flynn 90' 6
Emerson 90' 5
Bowen Jarrod 90' 5
Benrahma Mohamed Said 90' 6
10 Lanzini Manuel 90' 6
21 Ogbonna Angelo Obinze 90' 6
30 Antonio Michail 90' 6
  Banc J Evaluer
Fabianski Lukasz -  
Randolph Darren -  
Zouma Kurt -  
Scamacca Gianluca -  
Fornals Malla Pablo -  
Kehrer Thilo -  
Souček Tomáš -  
Coventry Conor -  
41 Rice Declan -  
Revivre Anderlecht - West Ham Utd

présentation (du match)