Waasland-Beveren - Eupen

Pandi, Panda, Pendus...

Julien Denoël
| 0 réaction
Pandi, Panda, Pendus...
Photo: © photonews

Après deux défaites consécutives, Eupen tenait à renouer avec la victoire face à Waasland-Beveren. Un long déplacement qui, l'an dernier, n'avait pas réussi aux Pandas. L'histoire repasse les plats, Eupen a été mangé.

Il y a des défaites qui en disent long sur l’état mental et technique d’une équipe. Celle de ce soir pour Eupen en fait partie. Aucune gnak, des erreurs techniques et tactiques grossières et une mollesse incroyable… Nous ne sommes qu’à la 6e journée, mais si rien ne change, cet Eupen pourrait déjà être mûr pour la D2.

Une mi-temps catastrophique

Au terme d’un quart d’heure particulièrement fade où il n’y avait rien à mettre en avant, Waasland-Beveren trouvait la faille deux fois coup sur coup (17e, 19e). La première fois, par Seck et la seconde par Morioka. Les deux fois, un centre de Jans trouvait un équipier placé sur Diagne, lequel perdait logiquement son duel de la tête, tandis que le second ballon trouvait (trop) facilement les buteurs.

Le buteur japonais trouvait une seconde fois le chemin des filets juste avant la mi-temps sur une frappe légèrement déviée (45e). Encore une fois, la passivité de la défense germanophone faisait peine à voir.

Réaction beaucoup trop timide

Si Condom tentait de renverser le cours du match avec les montées de Verdier (35e, Ocansey) et Wagué (46e, Amani), il ne changeait pas son système, un 5-3-2 totalement inefficace. Le premier tir d’Eupen tombait à la 52e…

Mené 3-0 à la pause, on s'attendait à voir un système plus offensif mais Condom préférait rester à 5 derrière. Incompréhensible car son milieu de terrain a été surpassé.

Fin de match ridicule

Eupen parvenait tout de même à sauver l'honneur à la 85e grâce à un but de Leye (aidé par la barre) sur une passe tranchante de Wagué. Si l'espoir d'une improbable remontada germait dans l'esprit de certain, Diagne venait calmer tout le monde en provoquant un pénalty aussi ridicule qu'inutile. Thelin se chargeait de faire 4-1 (89e). Pire, dans les arrêts de jeu, Mmaee faisait 5-1...

Le ridicule ne tue pas, mais il ne rend pas meilleur non plus...

Plus d'infos

Plus d'infos