andAnderlecht
stvSTVV
Date: 12/02/2023 16:00
Compétition: Jupiler Pro League
journée: Journée 25
Cette fois, Anderlecht semble lancé !
Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction

Le RSC Anderlecht domine un faible Saint-Trond et a le top 8 en ligne de mire

Cette fois, Anderlecht semble lancé !

Après une première période en demi-teinte, le RSC Anderlecht a passé la seconde après la mi-temps et était bien trop fort pour Saint-Trond.

Comment un Anderlecht - STVV banal a-t-il pu finir par être un match sous tension lors duquel des policiers tout d'armure vêtus ont été aperçus aux alentours du Lotto Park ? La réponse tient en deux mots : Wouter buiten. Le président "non-exécutif" du RSC Anderlecht est sous le feu des critiques de la part de BCS, les ultras du Sporting, qui lui ont adressé divers messages autour du stade, et les chants à son adresse se multiplient dès le début du match.

Qu'à cela ne tienne, se dit-on : avec un onze résolument offensif (Ashimeru est le seul "vrai" milieu central mauve, accompagné de Verschaeren et Refaelov), Anderlecht peut rapidement se mettre sur du velours et calmer le public. Et l'aurait fait, si Francis Amuzu pouvait un jour cadrer une frappe. "Ciske" place à côté en début et fin de période (2e, 38e). Souvent trouvé côté gauche, il tente de combiner mais Hasioka le tient à la culotte. L'occasion de la première période est signée d'un Yari Verschaeren forcé par le système d'être absolument partout ; isolé par un caviar de Refaelov, il se heurte à Schmidt (26e). 

verschaeren schmidt

Côté Saint-Trond, c'est le vide intégral. Même seul au milieu, Ashimeru se balade entre des Boya et Bauer aux fraises. Seul Daichi Hayashi se démène devant, bien trop isolé pour un Zeno Debast quasi-nonchalant mais impeccable. On s'amuse peu, mais le RSCA est la seule équipe de football sur la pelouse. 

Benito ou tard 

Sur un malentendu, cependant, tout aurait pu basculer : Killian Sardella se laisse déborder par Daichi Hayashi et sur le corner suivant, la tête de Hara frôle la latte de Verbruggen (48e). Pas vraiment annonciateur de la suite, qui sera 100% anderlechtoise. Le même Sardella force Schmidt à se coucher (54e), et Vertonghen place lui aussi une tête de peu hors du cadre sur le corner consécutif (55e). Le jeu offensif est brouillon, mais ça se rapproche quand Verschaeren frôle le poteau (63e) ; drôle de symbole cependant, c'est un très long ballon signé Zeno Debast qui trouve finalement Benito Raman, pour une jolie ouverture du score (66e, 1-0). 

Raman Benito
© photonews

STVV ayant donné l'impression d'attendre la fin du match depuis le début de la seconde période, on se demande donc bien ce que les Canaris vont pouvoir faire pour réagir. Bart Verbruggen se fait cependant une grosse frayeur sur un centre de Hasioka (73e). Comme à Ostende, le RSCA aura la bonne idée de se mettre à l'abri : enfin, Amuzu envoie un centre millimétré...et un certain Islam Slimani place sa tête (81e, 2-0). L'Algérien pose sa carte de visite, et montre même une autre facette de son jeu dans la foulée : sa belle talonnade en un temps décale Verschaeren, dont la frappe repoussée par Schmidt...finit au fond, via un Anders Dreyer chanceux (83e, 3-0). 

Les quelques "Wouter buiten" que les ultras tentent de lancer sont ouvertement hués : pas question de gâcher la fête, alors que les Mauves semblent cette fois enfin lancés. Au meilleur moment, car le déplacement à Ludogorets ne sera pas de tout repos. Seule ombre au tableau, ce très joli but de l'entrant Gianni Bruno qui prive Verbruggen d'une nouvelle clean-sheet (3-1, 88e). Pour le reste, voilà le top 8 à un petit point seulement ! 

 Classement T P G P P B = Forme
1. Union SG Union SG 27 65 20 5 2 59-29 30 G G P G G
2. Anderlecht Anderlecht 27 57 16 9 2 54-29 25 P G G G G
3. FC Bruges FC Bruges 27 45 12 9 6 55-26 29 P P G P P
4. Antwerp Antwerp 27 45 12 9 6 50-26 24 G G G P P
5. Cercle de Bruges Cercle de Bruges 27 43 13 4 10 38-31 7 P G G P G
6. KRC Genk KRC Genk 27 43 11 10 6 49-27 22 P P P G G
7. La Gantoise La Gantoise 27 43 11 10 6 45-33 12 P P P G P
8. KV Malines KV Malines 27 39 11 6 10 33-30 3 P G P G G
9. STVV STVV 27 37 9 10 8 33-41 -8 G P G P G
10. Westerlo Westerlo 28 29 7 8 13 40-50 -10 P P G P P
11. Charleroi Charleroi 28 28 7 7 14 26-43 -17 P P P P G
12. Standard Standard 27 28 6 10 11 25-38 -13 P P G P P
13. OH Louvain OH Louvain 27 26 6 8 13 32-42 -10 G G P P P
14. RWDM RWDM 27 23 5 8 14 29-57 -28 P P P P P
15. Eupen Eupen 27 21 6 3 18 23-53 -30 P P P P P
16. KV Courtrai KV Courtrai 27 18 4 6 17 18-54 -36 P G P P P

Les compositions

Anderlecht Anderlecht

  Joueur J Evaluer
9 Raman Benito 77' 7
11 Refaelov Lior 90' 7.3
14 Vertonghen Jan 90' 7.7
16 Verbruggen Bart 90' 6.8
18 Ashimeru Majeed   77' 6.7
36 Dreyer Anders 90' 6.3
40 Amuzu Francis A 89' 6.3
51 Verschaeren Yari 89' 6.5
54 Sardella Killian 90' 6.7
56 Debast Zeno 90' 7.2
62 Murillo Michael 90' 6.5
  Banc J Evaluer
Slimani Islam 13' 7.7
5 N'Diaye Moussa -  
21 Diawara Amadou 13' 6.3
26 Coosemans Colin -  
30 Van Crombrugge Hendrik -  
52 Stroeykens Mario -  
61 Arnstad Kristian 1'  
71 Leoni Theo 1'  

STVV STVV

  Joueur J Evaluer
Hara Taichi A 90' 8
4 Hashioka Daiki 90' 6
7 Koita Aboubakary 90' 6
8 Hayashi Daichi 65' 6
13 Reitz Rocco 90' 6
20 Bauer Robert   90' 5
21 Schmidt Daniel 90' 7
22 Janssens Wolke 90' 6
26 Teixeira Jorge 90' 7
27 Boya Frank 65' 6
30 Okazaki Shinji 89' 5
  Banc J Evaluer
6 Konaté Mory 1'  
11 Kaya Fatih -  
12 Coppens Jo -  
14 Dumont Olivier 25' 6
16 Smets Matte -  
77 Bocat Eric Junior -  
91 Bruno Gianni 25' 7
Revivre Anderlecht - STVV

présentation (du match)