Johan Walem, la galère chypriote

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Johan Walem, la galère chypriote

Johan Walem a pris la tête de l'équipe nationale de Chypre en janvier dernier et depuis ce samedi, il peut pousser un ouf de soulagement.

Lorsqu'on devient sélectionneur de Chypre, on sait qu'on ne vise pas une victoire lors du prochain Euro. Mais avec le système de la Ligue des Nations permet à ces petites nations de rêver à une qualification pour un grand rendez-vous. La Macédoine du Nord l'a prouvé cette semaine: c'est possible.

En janvier dernier, Johan Walem avait quitté son poste de sélectionneur des Espoirs pour justement devenir sélectionneur de Chypre. Il est clair que la Ligue des Nations était pour lui un objectif mais le moins que l'on puisse dire c'est que cela ne se passe pas comme prévu.

Pour tout dire, ce samedi contre le Luxembourg, Johan Walem a signé sa première victoire à la tête des Chypriotes, contre le Luxembourg (2-1). On aurait même tendance à dire qu'il était plus que temps pour lui.

L'ancien coach de Courtrai a tout de même commencé sa campagne avec trois défaites contre le Monténégro, l'Azerbaïdjan et le Luxembourg. Même quand on est sélectionneur de Chypre, cela fait tâche et a tout simplement enlevé toute chance au pays de remporter sa poule.

Si on prend un scénario catastrophe, c'est à dire un licenciement de Walem, comment va-t-il rebondir? Que peut-on faire lorsqu'on perd son poste de sélectionneur de Chypre? On espère pour lui qu'il ne devra pas se poser la question. Il faudra cependant battre le Monténégro pour finir sur une bonne note ce mardi.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos