Wout Faes à la conquète de la Ligue 1: "J'avais l'ambition d'être titulaire"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction

Wout Faes a pris place dans la défense centrale du Stade de Reims

Wout Faes à la conquète de la Ligue 1: "J'avais l'ambition d'être titulaire"

Mine de rien, Wout Faes vient de passer un cap dans sa carrière. Titulaire depuis le début de la saison au Stade de Reims, l'Ancien Anderlechtois ne manque pas d'ambition dans un club prestigieux qui compte pour le football français.

La Ligue 1 a perdu Thomas Meunier, mais les suiveurs français ont commencé à connaître Wout Faes. Il est vrai que le Stade de Reims est depuis quelques années maintenant un port d'attache français pour les joueurs belges, puisque Björn Engels est passé par la Champagne, alors que Thomas Foket y est devenu un titulaire indiscutable.

En France, cela joue plus propre - Wout Faes

"Tout se passe très bien pour moi à Reims", nous avoue le défenseur des Espoirs en marge de la rencontre entre la Belgique et l'Allemagne. Avec deux titularisations en deux rencontres, tout se passe en effet pour le mieux malgré le faible bilan comptable de l'équipe. Un points sur six, mais en ayant joué à Monaco et contre Lille, deux prétendants au top 3.

Wout Faes

Son adaptation se passe aussi très bien, facilité par un compatriote: "Thomas Foket m'a aidé lors de mon arrivée. Il y a aussi Thibault De Smet qui est là. Cela aide quand on a des copains belges". Et sur le terrain, c'est aussi le paradis: "Le niveau est tout de même plus élevé. C'est une bonne surprise d'être titulaire si tôt, même si j'avais l'ambition de le devenir. La différence avec la Belgique? Cela joue plus vite, c'est un peu plus propre. Cela pourrait petre un tremplin pour moi, comme c'est arrivé à Engels".

Je ne connaissais pas le Stade de Reims avant leur intérêt

La saison du Stade de Reims sera aussi rythmée par l'Europa League, puisque Faes retrouvera le Servette à la mi-septembre. L'Europe et l'ancien club de Raymond Kopa, c'est tout de même une belle histoire d'amour puisqu'au début du siècle dernier Reims avait flirté avec les sommets européens.

"C'est un club avec une grande et belle histoire, et qui est fier de son passé. Je ne connaissais pas trop ce club avant de venir puisque je ne suivais pas beaucoup le championnat français. Mais je me suis renseigné et j'ai vu que c'était un club respecté en France.

Avant de retourner à Reims, Wout Faes va affronter l'allemagne avec les Espoirs. Ce sera mardi, et c'est une autre histoire.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos