Charly Musonda Jr., de galères en galères

Antoine Bourlon
| 0 réaction
Charly Musonda Jr., de galères en galères

Ancien immense espoir du football belge, Charly Musonda Jr. a désormais 25 ans et va quitter Chelsea. Une carrière qui n'arrive pas à prendre son envol, et qui a même failli s'arrêter. Après les Blues, quel sera l'avenir du produit d'Anderlecht ?

Charly Musonda Jr. C'est sans doute l'un des noms sur lequel on aurait le plus osé parier un avenir radieux. A l'époque, les jeunes qui quittent très tôt le berceau de leur club formateur, ce n'est pas aussi répandu qu'aujourd'hui. Un club va s'installer durablement dans cette politique, celle de construire ses futurs effectifs en recrutant des jeunes pépites puis en les intégrant progressivement dans son noyau pro, la grande majorité du temps en les prêtant : Chelsea. Si de nombreux joueurs présentés à l'époque comme des cracks ont échoué et ont multiplié les prêts sans jamais faire leur trou (Marco Van Ginkel, Lucas Pizaon, Patrick Bamford, Tomas Kalas ou l'ancien du Standard Kenneth Omeruo), Chelsea fonde de grands espoirs sur Musonda et le recrute en 2012. A l'âge de 15 ans, le jeune d'Anderlecht fait le grand saut. 

La progression se fait, sur Youtube pullulent déjà les compilations de ses buts et des gestes techniques. A l'issue de la saison 2014-2015, il remporte la Youth League et inscrit 7 buts toutes compétitions. Chelsea, qui vient de remporter la Premier League, l'envoie en prêt en janvier au Betis Séville. Il va enfin pouvoir s'illustrer chez les pros. En Espagne, le jeune démontre pourquoi Chelsea est venu le chercher aussi tôt. Ses dribbles sont déroutants, sa vision du jeu couplée à une qualité de passe largement au-dessus de la moyenne régalent les observateurs aguerris. Il reste un an chez les Verdiblancos, pour lesquels il ne joue au final qu'une grosse vingtaine de matchs, inscrit un but pour son deuxième match - contre le Deportivo La Corogne - et délivre 3 assists. 

Chelsea, la vie dure

Agé à peine de la vingtaine, Musonda n'arrive pas à s'imposer. Il n'apparait toujours pas avec les A des Blues. Il devra attendre la saison suivante, où il disputera enfin ses premières minutes le 6 août 2017 lors du Community Shield. Sous Antonio Conte, Musonda joue quelques matchs, 7 au total. Et son moment tant attendu, il va pouvoir le savourer. Aligné en Carabao Cup en septembre contre Nottingham Forest, Musonda inscrit un superbe but d'une frappe puissante. Le gamin exulte, hurle, glisse au sol et s'effondre de joie. Il sait qu'il a galéré et profite à fond de ce moment. 

La descente aux enfers

Surtout qu'en réalité, les galères ne font que commencer... En janvier, son club décide à nouveau de le prêter, cette fois-ci au Celtic Glasgow. Un club où des jeunes Belges tels que Boyata et Denayer ou des joueurs reconnus tels que Moussa Dembélé et Odsonne Edouard ont pu progresser. Pas une si mauvaise chose de prime abord, donc, surtout que le club évolue dans un championnat moindre et dispute l'Europa League. Sauf que sous Brendan Rodgers, qui d'ailleurs avait selon les dires du Daily Mail confié sa volonté de voir le jeune débarquer chez les Celts, Musonda se plante et ne dispute que 8 petits matchs. Son prêt, initialement de 18 mois, est résilié avant échéance. 

Direction alors le Vitesse Arnhem, club habitué - encore maintenant, d'ailleurs - à se faire prêter des jeunes en provenance de grands clubs (Martin Odegaard par exemple). Aux Pays-Bays, Charly va connaître le plus gros coup dur de sa jeune carrière. En septembre, il se blesse gravement au genou lors d'un match d'entraînement. Comme il l'expliquait deux ans plus tard à la BBC, la blessure est grave et nécessite une grande précaution. 

"Les médecins m’ont dit ensuite : Si vous subissez une opération maintenant, vous allez rater une autre année. Cela fera trois ans sans jouer au football. Il y a des risques de ne jamais revenir. Surtout que l’opération que je devais subir n’est pas courante dans le football. Ce n’est pas comme les ligaments antérieurs où six mois plus tard, vous pouvez revenir sur les terrains. Les médecins m’ont dit que les chances de revenir étaient de l’ordre de 20%."

Cette galère-là, elle durera bien plus que 16 mois, durée de la revalidation du joueur. "Cela m'a brisé le coeur, m'a déchiré l'âme." S'il a pu participer aux entraînements à nouveau puis reprendre avec les U23 cette saison, il n'aura jamais pu s'imposer dans l'un des plus grands clubs du monde. Un crève-coeur, comme il le confiait à la BBC : 

Revenir et être au plus haut niveau, pouvoir à nouveau jouer pour un club comme Chelsea, c’était donc quasi impossible."

Après ces années de galère et cette blessure, Charly Musonda Jr. quitte donc Chelsea cet été, à l'expiration de son contrat. Espérons qu'il puisse reprendre du plaisir ailleurs, dans un club où il jouera avec les pros et aura une place importante, qui sait, dans un club de Pro League ? A l'époque, l'un de ses entraîneurs à Anderlecht avait assuré qu'il pouvait faire partie des 5 meilleurs joueurs du monde. Charly, lui, croit en tout cas encore à un come-back. "Je vais rejouer (...) Je n'ai jamais cessé d'y croire."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus de news

Plus de news