'Alles gut' pour Koen Casteels, bien installé à Wolfsburg : "Je ne veux pas partir pour le fait de partir"
Chafik Ouassal
| 0 réaction
'Alles gut' pour Koen Casteels, bien installé à Wolfsburg : "Je ne veux pas partir pour le fait de partir"

Titulaire entre les perches de Wolfsburg, le numéro 3 des Diables rouges s'est confié sur sa situation et ses ambitions.

Tout se passe bien pour Koen Casteels à Wolfsburg, le numéro 5 de Bundesliga, où il évolue depuis 2015.

Le Belge s'est confié sur son avenir et sur les Diables Rouges, sans oublier un autre Belge qu'il accueillera dans quelques mois : "Je me sens très bien ici, tout comme ma famille. S'il y a un autre club intéressé, un club de haut niveau en Allemagne ou à l'étranger, j'y penserais. Mais cela n'a pas été le cas jusqu'à présent", déclarait Casteels lors d'un entretien accordé à Sporza.

En tout cas, le gardien formé à Genk sait ce qu'il veut pour son avenir : "Je ne veux pas partir juste pour le fait de partir. Il faut que ce soit un sérieux pas en avant."

La saison prochaine, il accueillera Aster Vranckx (18 ans) qui arrivera de Malines : "Je ne le connais pas, non. Il a 10 ans de moins que moi, c'est une autre génération et je ne suis pas le football belge de près. Mais je suis impatient de le connaître. Wolfsburg est un bon choix, car beaucoup de jeunes joueurs recoivent une chance ici."

Au lieu d'inventer des tournois, il faut se pencher sur la qualité

Chez les Diables Rouges, Koen Casteels est numéro 3 derrière Thibaut Courtois et Simon Mignolet : "Mon ambition chez les Diables est d'aller le plus haut possible. La seule chose que je puisse faire est de jouer le mieux possible dans mon club. Je fais cela depuis quelques années maintenant, mais nous avons une très bonne équipe."

L'Euro en juin arrive à grands pas, il ponctuera une saison particulièrement longue et difficile avec très peu de moments de repos, à cause de la situation sanitaire : "Cela entraînera plus de blessures, plus de joueurs fatigués et peut-être moins de grands matches. Il faut y réfléchir. Au lieu d'inventer toujours plus de tournois et des coupes, il faudrait peut-être se pencher davantage sur la qualité de ces compétitions."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos