Interview Marco Casto s'attendait à l'arrêt du foot amateur : "Aucune communication concrète du gouvernement"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Marco Casto s'attendait à l'arrêt du foot amateur : "Aucune communication concrète du gouvernement"
Photo: © photonews

Le foot amateur a rangé les crampons pour de bon cette saison, aucune solution n'étant en vue. Pas une surprise pour Marco Casto, coach de Meux en D2 ACFF.

Marco Casto ne s'en cachait pas : à ses yeux, le football amateur courait vers une saison blanche. "J'en étais même partisan à partir du moment où il n'y avait aucune option viable, et où il n'était question à aucun moment d'une reprise du sport de manière générale dans le pays", regrette le coach du FC Meux, en D2 ACFF. Une responsabilité partagée entre la fédération et le gouvernement à ses yeux : "La fédération aurait pu tirer ses conclusions un peu plus tôt et comprendre que la saison blanche était la seule solution. Mais l'ACFF a franchement été laissée dans le flou. Nous étions tributaires des décisions du gouvernement et il n'y a eu aucune communication de ce côté". 

C'est donc rideau sur le football amateur pour cette saison ... même si certains clubs espèrent pouvoir disputer un tour final qui désignerait un promu. "C'est absolument ridicule. Je les vois déjà venir, à décider d'un tour final avec seulement les équipes ayant la licence ... Si c'est le seul moyen que certains clubs trouvent pour monter au lieu d'au terme d'un vrai championnat, grand bien leur fasse", sourit Casto. "C'était parfois les mêmes qui affirmaient que la santé devait passer avant tout le reste et qu'il ne fallait pas jouer si ce n'était pas sûr". 

Des joueurs qui décrochent 

Les footballeurs amateurs, eux, se retrouvent en tout cas dans une situation très difficile. Est-ce possible de garder la même motivation dans l'optique d'une éventuelle reprise ? "Non, certainement pas. L'été dernier, pourquoi pas, tu avais encore des perspectives, mais ici ... Les journées sont courtes, tu dois te motiver à aller courir en revenant du travail par cette météo ... On ne peut pas demander à des joueurs amateurs de garder la même implication", estime Marco Casto. 

Les joueurs qui espéraient percer au plus haut niveau et devenir professionnels, eux, perdent un temps précieux. "Comme on dit : si ce sont des roses, elles écloront. Les joueurs qui ont des qualités devraient s'en sortir, car on ne va pas non plus enchaîner les saisons blanches et s'ils étaient bons il y a six mois, ils le resteront", relativise Casto. "Qui plus est, les clubs pros devront peut-être faire preuve de créativité pour recruter et se tourneront vers ces talents des divisions inférieures".

Casto, lui, quittera Meux sans avoir pu faire ses adieux. "C'est dommage, bien sûr, mais il faut relativiser, dans la situation actuelle, ce n'est pas la pire des choses. On pourra se retrouver et se dire au revoir plus tard. J'ai besoin d'une pause, je reste ouvert à toute proposition mais j'avais besoin de m'éloigner de ce monde". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos