Malgré le Coronavirus, le froid et Kiev, Bruges prend une option sur la qualification

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Malgré le Coronavirus, le froid et Kiev, Bruges prend une option sur la qualification

Tout le monde connaissait le contexte particulier de cette rencontre, cependant les joueurs de la Venise du Nord n'ont pas à rougir de leur prestation. Mieux, le Club a montré une nouvelle fois la profondeur de son noyau.

Le contexte, tout le monde le connait. Il fait froid à Kiev, très froid. Le staff du Club est resté au pays, remplacé par celui de Bruges NXT. Lang, Vanaken, Denswil, Mitrovic et Rits en toute dernière minute sont absents, toujours à cause du Covid. Rien ne semblait donner l'avantage aux champions en titre.

Du coup, on a senti beaucoup de prudence dans le jeu de Bruges et le scénraio de la première période le démontre. Les deux gardiens n'ont pas eu  de ballons à se mettre sous la dent et même si Bruges a accumulé les centres, ils sont souvent arrivés où il ne fallait pas.

Brugge

Après une bonne boisson chaude, c'est finalement Kiev qui va débloquer la rencontre, avec la complicuité de la dégense brugeoise. Complètement seul à l'entrée du rectangle, Buialskyi en profite pour marquer un superbe but sur une frappe enroulée (61', 1-0).

Une catastrophe pour Bruges? Absolument pas puisque cette action a le don de réveiller les hommes de De Mil. Une petite pression et c'est un corner tiré par Vormer qui trouve la tête de Mechele qui égalise (67', 1-1). Une égalisation qui est loin d'être volée et ce but brise complètement le mental et l'élan des Ukrainiens. Bas Dost, une nouvelle fois sur corner, passe à deux doigts du but de la victoire. Au final, ce nul est plus que positif. Il n'y a pas de défaite, mais les Gazelles ont surtout marqué à l'extérieur, et on sait ce que cela veut dire dans ce genre de confrontation.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos