Michel Preud'homme plutôt insatisfait, malgré "le phénomène Standard à domicile"
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Michel Preud'homme plutôt insatisfait, malgré "le phénomène Standard à domicile"
Photo: © photonews

Une quinzième victoire quand les concurrents perdent des points, c'était le meilleur bilan possible pour le Standard lors de cette dernière journée. Mais pour y arriver, les Liégeois sont passés par des émotions bien négatives, avec un retard de trois buts au marquoir.

Soulagé, Michel Preud'homme l'était, mais pas euphorique pour autant. "C'était une rencontre positive avec ces sept buts, mais évidemment on ne peut pas être satisfaits de cette première mi-temps. Nous étions nulle part, au niveau de l'éveil. Ni défensivement, ni dans le milieu où nous n'étions pas là pour gagner le deuxième ballon. Ni devant, car nous avons également eu des situations offensives qu’on a complètement ratées", pointant le coach liégeois.

"On avait pourtant expliqué ce qu'on devait faire, et ce à quoi on devait faire attention. Mais on a fait tout l'inverse. C'était scandaleux. Et le début de seconde période fut catastrophique avec ce troisième but. Puis est arrivé le phénomène Standard à domicile. A 1-3, tout devient possible, nous étions alors éveillés, premiers sur les ballons, et on a commencé à jouer plus vite que l'adversaire, avec des combinaisons."

"On a rectifié le tir, mais tout ceci me laisse un goût de trop peu. Moi qui suis structuré et analytique, ça m'ennuie qu'on doive renverser une telle situation. On ne peu plus passer par ces moments d'absence si on veut avoir d'autres ambitions."

Avoir une autre approche pour amener ce club à un autre niveau

En Play-Offs 1, le Standard ne pourra évidemment plus se permettre de jouer comme en première mi-temps. "On avait réglé notre souci de naïveté au Cercle, mais elle n'est pas totalement partie. C'est dans l'ADN. Mais si on compare avec l'année passée, on a neuf points de plus. Et ils étaient nécessaires pour être dans le Top 6. Donc les joueurs ont fait le boulot."

"Puis il y a eu cette deuxième mi-temps et les dix points pris en Europa League contre de bonnes équipes. Le boulot se fait, mais il va tout de même falloir une autre approche, dans la gestion quotidienne, en tant que vrais professionnels, pour amener ce club à un autre niveau."

Plus d'infos

Plus d'infos