Interview La RAAL prête à renverser la table en D2 amateurs? "Ca peut tout changer"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Frédéric Taquin avant RAAL-Francs Borains: "On peut relancer le championnat"

La RAAL prête à renverser la table en D2 amateurs? "Ca peut tout changer"

Au plus mal mi-octobre, la RAAL a retrouvé de sa superbe... et le rythme d'un candidat au tire. Invaincus depuis le 19 octobre, les Loups restent sur une série de 11 matchs sans défaite, ont remporté la seconde tranche et sont revenus à cinq points du leader, qu'ils affrontent dimanche.

En pleine confiance avant ce duel au sommet, les Loups? Frédéric Taquin, le coach de la RAAL, nous livre son sentiment avant la réception cruciale des Francs Borains, prévue dimanche à 14h30, au Tivoli.

Bonjour Frédéric. Avant d’aborder ce duel contre aux Francs Borains, vous êtes sur une série de huit victoires consécutives, c’est le meilleur scénario possible pour aborder un match aussi décisif?

On nous avait enterrés, mais nous, on a toujours cru en nous. On n’a rien lâché, on a continué à travailler. Et ce travail a payé. On était largué, on est désormais revenu à cinq points. On est en pleine confiance, donc oui, la dynamique est positive.

Si on perd, ce sera fini pour le titre...

La réception des Francs-Borains, c’est le match de l’année?

A ce niveau et quand on joue pour la montée, tous les matchs sont importants. De prime abord, je dirais que ce match-là n’est pas plus important que les autres, mais il pourrait rabattre les cartes en tête du classement, c’est évident. Et ça, c’est un enjeu qui nous correspond.

Donc, ce sera quand même un match à six points?

C’est sûr, si on perd, il y aura huit points d’écart et ce sera fini pour le titre. Mais la grande différence par rapport au début de saison, c’est qu’on ne doit plus compter sur les autres, on a presque notre sort entre les mains.

Pourtant pendant que vous enchainiez les victoires, les Francs-Borains ont gardé le rythme...

Ils sont coriaces, oui. Avec notre série de huit victoires, on aurait pu revenir plus près, mais eux n’ont pas lâché grand-chose, ils sont toujours invincibles ou presque (la dernière défaite des Francs-Borains date du 3 novembre, ndlr). À nous de faire l’effort, dimanche, pour nous rapprocher!

Et juste après, vous irez à Meux qui est troisième

Ça va se jouer à trois pour le titre, entre Meux, les Francs-Borains et la RAAL. Et si on gagne dimanche, on aura relancé le championnat et le déplacement à Meux sera d’autant plus important.

C’était inespéré après le départ catastrophique que vous avez connu?

C’est vrai, on était très mal il y a quelques mois, mais, je le répète, mes joueurs ont eu le mérite de continuer à y croire. À l’époque, je l’avais dit, on jouait bien, mais on n’avait pas beaucoup de réussite. Aujourd’hui, on a retrouvé la confiance, on est bien dans la tête et, si on gagne dimanche, ça sera une belle bataille jusqu’au bout!

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos