Roberto Martinez: "Je mentirais si je disais que l'argent n'a pas d'importance"

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Roberto Martinez: "Je mentirais si je disais que l'argent n'a pas d'importance"

L'aspect financier n'a pourtant pas été le moteur principal de la décision de Roberto Martinez de prolonger l'aventure avec les Diables Rouges jusqu'au Mondial 2022.

S'il devient le sélectionneur le mieux payé de l'histoire du football belge, avec un salaire avoisinnant les trois millions d'euros annuels, Roberto Martinez aurait pu aller chercher un salaire plus important ailleurs et il ne cache d'ailleurs pas, dans un entretien accordé à De Zondag, qu'il a eu des propositions intéressantes. 

"Ambition et responsabilités"

Et pourtant, il a décidé d'aller au bout des choses avec les Diables Rouges. "Je mentirais en disant que l’aspect financier n’a pas d’importance", explique l'Espagnol. "Mais plus que l’argent, notre bonheur familial passe avant tout. Et ça, ça ne s’achète pas", insiste-t-il.

Et, bien plus encore que l’aspect financier, Roberto Martinez estime aussi être un homme de projets. "L’argent, seul, ne compte pas. Il y a l’ambition, l'envie, les responsabilités."  Un ensemble d’éléments que le sélectionneur trouve en Belgique, aux côtés des Diables Rouges et il veut désormais apporter à la Belgique du football ce trophée qu'elle attend avec impatience. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos