Cinq choses à savoir sur le Lech Poznan, l'adversaire du Sporting Charleroi

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Cinq choses à savoir sur le Lech Poznan, l'adversaire du Sporting Charleroi

Le Lech Poznan est un club légendaire en Pologne. Une part d'histoire que le Sporting Charleroi devra écarter pour atteindre les poules de l'Europa League.

Un adversaire que Charleroi a déjà croisé ! 

C'était en match amical : en mai 1974, le Sporting Charleroi des Bertoncello, Böhmer et Mathy recevait un Lech Poznan pas encore devenu un géant polonais (il ne remonte en D1 que quelques années plus tôt, et remporte son premier titre en 1983). Pourtant, les Zèbres, qui évoluaient alors en D2, ne pourront rien faire face à leur adversaire qui l'emportera 0-3. Une autre époque, un autre Charleroi ... 

Un club qui réussit aux Belges en Europe 

Le Lech Poznan avait alors affronté Charleroi en match amical, mais a également et plus récemment affronté des clubs belges en Coupe d'Europe : en 2009, les Polonais affrontent le FC Bruges au même stade que cette semaine, les barrages pour l'accession aux poules de l'Europa League. Le résultat : une qualification brugeoise aux tirs au but, après un double 1-0. 

Philippe Clément, de son côté, a peut-être pu conseiller Karim Belhocine ces derniers jours, et pour cause : en 2018, au troisième tour qualificatif de l'Europa League, son Racing Genk croise le fer avec le Lech Poznan. Une qualification facile pour les Limbourgeois (2-1, 0-2). On espère que le Sporting Charleroi suivra ces exemples encourageants ... 

Une vraie fabrique de buteurs 

L'homme dont il faut se méfier, c'est Mikael Ishak, auteur de 7 buts en 8 matchs depuis le début de saison (lire ici). Pas une surprise : le Lech Poznan a une tradition de buteurs digne d'être mentionnée. C'est ainsi du Kolejorz qu'a débarqué Robert Lewandowski, qui claque but sur but de 2008 à 2010 (41 buts en 82 matchs) avant de partir pour le Borussia Dortmund - le reste fait partie de l'Histoire. L'actuel buteur du Bayern avait d'ailleurs croisé la route du FC Bruges, sans réussir à battre Stijn Stijnen ... 

Plus récemment, c'est une vieille connaissance du championnat belge qui a brillé au Lech Poznan : Lukasz Teodorczyk. Le Polonais y inscrit notamment 24 buts en 41 matchs en 2013-2014, avant de décrocher un transfert pour le Dynamo Kiev. Il rejoindra ensuite le RSC Anderlecht, avec le succès qu'on connaît. 

Un exploit européen en 2010-2011 

L'histoire européenne du Lech Poznan n'est pas jalonnée d'exploits : tout au plus retient-on une élimination aux tirs au but en 1988-1989 des oeuvres du FC Barcelone en 8es de finale de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe. En 1990-1991, c'est en 8es de la Ligue des Champions que le Lech Poznan sera éliminé par l'Olympique de Marseille. 

Mais en 2010-2011, à une époque plus procjhe de nous et à laquelle il est donc plus facile de se référer, le Lech réussit un véritable exploit : se sortir d'un groupe pourtant très difficile en Europa League, dans lequel figurent la Juventus, Manchester City et le Red Bull Salzbourg. Obtenant deux excellents nuls (1-1 et 3-3) contre la Juve, le Lech réussira même à battre Manchester City (3-1), obtenant sa qualification et ne devant même laisser la première place aux Citizens qu'à la différence de buts !  

Un Belge y a été ... sacré champion en 2014-2015 

Si le Lech Poznan a vu passer des joueurs connus chez nous par la suite (Teodorczyk mais aussi un certain Marcin Wasilewski), il est bien plus difficile de trouver trace d'un Belge portant les couleurs des Cheminots. Mais pas impossible : ainsi, le Belgo-Camerounais Arnaud Djoum, actuellement âgé de 31 ans et évoluant à Al-Raed, a brièvement évolué au Lech Poznan de février à juillet 2015.

Djoum, né au Cameroun mais ayant grandi en Belgique et ayant été formé au Brussels, a ensuite tenté sa chance au RSC Anderlecht sans y percer et devra s'exiler pour réussir. Il aura cependant été international belge en équipes de jeunes (U19 et U20), avant de devenir international camerounais en 2016 alors qu'il s'était relancé du côté des Hearts of Midlothian (Écosse). 

Si Arnaud Djoum réussit une belle carrière, soulevant notamment la CAN avec le Cameroun sous les ordres d'Hugo Broos, on ne peut pas dire que son passage de quelques mois au Lech Poznan ait marqué le club. Ce sera cependant suffisant pour ... être sacré champion de Pologne en 2014-2015, avant donc de rejoindre l'Écosse. Sauf erreur de notre part, il s'agit là du seul Belge à avoir évolué au Lech ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos