Simon Mignolet a sauvé son équipe dans les dernières secondes: "Il n'y avait qu'une seule équipe qui voulait jouer au football"
Florian Holsbeek
Florian Holsbeek depuis Mouscron
| 0 réaction

Simon Mignolet a sauvé Bruges contre Mouscron

Simon Mignolet a sauvé son équipe dans les dernières secondes: "Il n'y avait qu'une seule équipe qui voulait jouer au football"

Simon Mignolet n'a eu qu'un énorme arrêt à faire dans le match, dans les dernières secondes, et le gardien des Diables Rouges a fait le boulot. Il analyse la piètre prestation de son équipe.

Simon Mignolet a permis à Bruges de prendre un point à Mouscron en gardant le zéro derrière. "Je pense qu'il n'y avait qu'une seule équipe sur la pelouse qui voulait jouer au football. Nous le savions à l'avance, et nous avons l'habitude de jouer contre un mur durant toute une rencontre. Nous avons fait tout ce que nous pouvions".

Le terrain n'était pas non plus facile à jouer

Le gardien des Diables Rouges a essayé de trouver les raison de ce mauvais match: "Ils ont juste été dangereux sur les contres, avec leurs joueurs rapides. Le terrain n'était pas non plus facile à jouer. Il faut toujours pouvoir jouer vite pour tenter de trouver l'ouverture et ce n'était pas possible. Compte tenu des circonstances, ce n'est pas si mal et nous aurions en plus pu perdre tout en fin de match".

Mignolet a donc sauvé son équipe dans les dernières secondes sur une frappe de Gnohéré. "C'était une action bizarre. Nous nous entraînons comme cela tous les jours. Je joue très haut car l'équipe presse davantage et de façon constante. Parfois, sur un contre, il faut savoir vite rerprendre sa position. Cela a porté ses fruits".

Tout le monde attend le match du Zénith avec impatience

Ce qui est une certitude, c'est que le Club est en crise: "On peut dire que nous n'avons pas joué bien assez que pour marquer, mais normalement nous jouons en deuxième période face à nos supporters. Mais c'est la période dans laquelle nous vivons. Il y a d'autres raisons derrière notre baisse de régime."

"Le positif, c'est qu'un autre gros match arrive directement", termine Mignolet. "Tout le monde attend ce match avec impatience. Ce ne sera pas facile mais nous avons montré lors du match aller au Zénith que nous pouvions les battre".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos