Anderlecht se cogne contre le mur waeslandien
Florent Malice
Florent Malice depuis le Lotto Park
| 0 réaction

Anderlecht n'a pas trouvé la faille face à Waasland-Beveren (0-0)

Anderlecht se cogne contre le mur waeslandien

Après que les Mauves aient déroulé face à Charleroi, c'est l'avant-dernier qui aura empêché Anderlecht d'enchaîner.

Quoi de mieux que l'avant-dernier (et la pire défense de Pro League ex-aequo avec le Beerschot), qui plus à domicile, pour enchaîner après une belle victoire face à Charleroi ? C'est ce qu'on pourrait se dire, mais Vincent Kompany a été très clair - non, non et non, ce genre de mentalité n'est pas permis avant d'accueillir Waasland-Beveren et de se déplacer à Mouscron.

Pourtant, difficile de faire abstraction de la différence de niveau entre les deux équipes dès les premières minutes : Waasland est clairement venu pour défendre et faire bloc, et le fait plutôt bien. La paire Vukotic - Bastians est impériale, et Lukas Nmecha passe une très mauvaise soirée dans l'axe. Vlap et Aït El Hadj combinent, mais Nordin Jackers n'a aucun vrai arrêt à faire, se contentant de capter des frappes directement sur lui, notamment de Mukairu par deux fois (8e, 19e).

Alerte et stérilité 

Anderlecht ne perd pas patience, mais manque raviver les mauvais souvenirs d'une période durant laquelle sa stérilité offensive se payait cash : sur une perte de balle très dangereuse d'un Miazga approximatif, Frey sert Albanese qui voit sa frappe sauvée de justesse - la première vraie occasion est waeslandienne (25e).

ait el hadj albanese

Anderlecht réagit : Mukairu est encore trouvé dans le rectangle par Vlap, mais Jackers le gêne idéalement en sortant. C'est ensuite Aït El Hadj qui lèche le poteau d'une jolie frappe enroulée (39e), mais le tout manque d'idées et Nmecha est parfaitement muselé. 

Dès la reprise, le RSCA paraît sur la bonne voie avec un Nmecha qui s'infiltre et provoque la première grosse alerte d'une frappe trop croisée dans un angle compliqué. Beveren tente de faire bonne figure, obtient un coup-franc et un corner sans rien en faire, et c'est encore Nmecha qui passe tout près de l'ouverture du score - son astucieuse talonnade force Jackers à son premier arrêt vraiment compliqué (61e). 

vlap diaby

L'entrée au jeu d'Abdoulay Diaby ne suffit pas : la nouvelle recrue alerte Jackers d'une frappe tendue, mais le score reste désespérement vierge et on sent les Mauves désemparés, comme Kompany lui-même qui jette Dimata et Dauda dans la bataille en lieu et place de Nmecha et Mukairu, usés. C'est d'ailleurs Mohammed Dauda qui manque de débloquer la situation sur son premier ballon : sa tête trop piquée force encore Jackers à un superbe arrêt (79e). 

D'offensive en offensive, on commence à sentir le verdict venir : Jackers sort tout, encore devant Dauda (85e), puis devant Diaby (90e) et alors que Waasland-Beveren a clairement abandonné toute velléité offensive. Même la malchance s'en mêlera quand une frappe terrible d'Aït El Hadj trouve le montant dans les arrêts de jeu. Kompany avait prévenu : les Mauves ne devaient pas se croire arrivés. Il avait raison, et si ce point laisse les hommes de Nicky Hayen dans la zone rouge, il sera accueilli à bras ouverts par Waasland-Beveren ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos