🎥 "Insaisissable", "leader", "géant": Romelu Lukaku a mis la Botte à ses pieds
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Serie A: l'Inter champion, la presse salue Romelu Lukaku

🎥 "Insaisissable", "leader", "géant": Romelu Lukaku a mis la Botte à ses pieds
Photo: © photonews

Les deux principaux quotidiens sportifs italiens sont unanimes: ils font de Romelu Lukaku leur homme de la saison de l'Inter qui a mis fin à l'hégémonie de la Juve en remportant le 19e sacre de champion d'Italie de son histoire.

Après onze ans d'attente et après neuf années de règne de la Juventus, l'Inter retrouve le trône de champion d'Italie, au terme d'une saison presque parfaite. Meilleure défense et deuxième meilleure attaque de Serie A, l'Inter a aligné 18 rencontres sans défaite (14 victoires, 4 partages, série en cours) pour aller chercher le Scudetto.

Et si Antonio Conte est l'indiscutable architecte de cette équipe devenue invincible, Romelu Lukaku en est le maître à jouer. C'est en tout cas la principale conclusion que tirent, au lendemain du sacre, les médias italiens.

Il a manqué quatre matchs: une seule victoire. Ce n'est pas un hasard.

La Gazzetta dello Sport

La Gazzetta dello Sport couronne la saison de Big Rom' d'un neuf et y va de ses compliments. "Il a toujours répondu présent. Et pas seulement avec ses buts et ses assists. Son équipe l'a suivi comme on suit un leader dans les moments difficiles", commence le célèbre quotidien aux pages roses.

"Antonio Conte a pu s'appuyer sur des hommes forts, comme Nicolo Barella, Lautaro Martinez, Ashraf Hakimi et ses défenseurs, mais Big Rom avait ce petit quelque chose en plus. Son courage, sa profondeur, sa générosité, son sens tactique", ajoute la Gazzetta avant de ponctuer sur une statistique édifiante: "Il a manqué quatre matchs, l'Inter n'en a gagné qu'un. Ce n'est pas un hasard."

Si l'Inter est champion, c'est en grande partie grâce à lui.

Le Corriere dello Sport

Même son de cloche pour le Corriere dello Sport qui donne même un 9,5 à Romelu Lukaku. "Sans lui, l'Inter n'existe pas. Il a été insaisissable, il a émietté les défenses. Même dans les matchs les plus difficiles, il était là pour tirer son équipe. Et quand il ne marquait pas, il était là pour faire le sale boulot. Dans le vestiaire, il a tiré le groupe, bien aidé par sa relation très solide avec son entraîneur. Si l'Inter est champion, c'est en grande partie grâce à lui."

De beaux hommages pour Romelu Lukaku, qui, lui aussi, attendait un sacre majeur depuis 2010 et qui, du haut de ses 21 buts et 10 assists, y a mis du sien pour guider les Nerazzurri vers les sommets du football italien.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos