Interview Virton ne communique pas avec ses joueurs : "Une situation incroyable et inquiétante"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Virton ne communique pas avec ses joueurs : "Une situation incroyable et inquiétante"
Photo: © photonews

Tandis que l'Excelsior Virton tente une ultime (?) fois de se sauver devant la CBAS, les joueurs, eux, prennent leur mal en patience ... mais commencent à saturer.

C'est notamment le cas de Lucas Ribeiro qui, à 21 ans, aurait pu capitaliser sur une seconde partie de saison de haut vol qui lui vaut de l'intérêt au sein de plusieurs clubs de D1B et D1A, selon nos informations. Pourtant, il doit patienter : l'Excelsior Virton n'abandonne pas (officiellement) l'idée d'obtenir sa licence et laisse, en attendant, ses joueurs dans le flou total ... et sans aucun encadrement professionnel.

"A part les mails nous expliquant notre statut (chômage économique, etc), la dernière fois que le club a communiqué avec ses joueurs, c'était il y a plusieurs mois", regrette Lucas Ribeiro. "C'était la trêve de fin de saison, et Virton nous a demandés de revenir pour préparer les playoffs". Trois mois et demi, donc, sans la moindre nouvelle sur le plan sportif. Alors que tous les clubs de D1A et D1B ont repris le chemin des entraînements, Ribeiro a ainsi dû faire appel à ... un entraîneur individuel. 

Une situation intenable 

"Je m'entraîne individuellement avec un coach. C'est une situation vraiment difficile. Le travail en groupe me manque énormément", souffle le Brésilien. "Pas seulement pour le rythme, mais bien pour le plaisir d'être sur un terrain, avec des équipiers". Rappelons que le 26 juillet prochain, Virton ... a un match au programme, face au Beerschot. "C'est assez incroyable", reconnaît Lucas. 

lucas ribeiro

Pas question, cependant, de tirer sur l'ambulance dans le chef du jeune joueur : "On peut toujours comprendre, mais ce que je regrette, c'est un manque de communication. C'est tout. On est à l'arrêt sans savoir ce qu'il en est. Pas seulement les joueurs mais aussi les supporters, le staff ...", pointe-t-il. "En tant que jeune qui sort d'une première vraie saison en pro, c'est particulier. Tout ce que je demande, c'est de jouer. A Virton, ailleurs, en D1B ou pas. On nous enlève le plaisir de jouer, mais aussi ce qui est notre gagne-pain, on joue avec nos carrières", conclut Lucas Ribeiro Costa

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos