Percy Tau vers le RSCA : pourquoi il ne peut toujours pas découvrir l'Angleterre
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Percy Tau vers le RSCA : pourquoi le Bafana-Bafana ne peut toujours pas découvrir l'Angleterre

Percy Tau vers le RSCA : pourquoi il ne peut toujours pas découvrir l'Angleterre
Photo: © photonews

Percy Tau a passé un palier en rejoignant le FC Bruges la saison passée, après avoir été élu meilleur joueur de D1B. Mais l'Angleterre et Brighton & Hove Albion, ce n'est pas encore pour tout de suite ...

Si le RSC Anderlecht est proche, d'après Het Laatste Nieuws, d'attirer le talentueux sud-africain Percy Tau (26 ans) en prêt depuis Brighton & Hove Albion, c'est en raison de la situation particulière de l'attaquant : considéré depuis sa signature en Angleterre comme un diamant à polir, il enchaîne les prêts loin d'Albion ... de manière prévisible, puisque son statut d'international sud-africain ne lui permet pas d'obtenir un permis de travail en Grande-Bretagne. 

Premièrement, en raison du classement FIFA trop faible de l'Afrique du Sud : la sélection doit faire partie du top 50 mondial en moyenne sur les 24 derniers mois, ce qui n'est pas le cas (l'Afrique du Sud est 71e mondiale). Ce point ne risque pas d'évoluer assez vite pour aider Percy Tau, mais n'est naturellement pas le seul pris en compte. 

Un montant de transfert et un salaire trop bas 

Comme l'expliquait à l'époque (et avant le transfert de Percy Tau) le média sud-africain Soccer Laduma, plusieurs autres critères peuvent également permettre à un joueur d'obtenir son permis de travail, même s'il n'est pas international confirmé d'une équipe du top 50 mondial. Un calcul savant et très compliqué qui prend en compte le montant de transfert du joueur, son salaire et les efforts déployés par le club pour prouver que le joueur aurait un apport primordial. 

Au moment de son transfert à Brighton & Hove, il était donc évident, estime le journaliste sud-africain Joe Crann, que Tau n'obtiendrait pas de permis de travail de sitôt et devrait se contenter de prêts hors d'Angleterre - comme Joel Campbell, Costaricain, qui avait dû attendre trois ans avant de pouvoir jouer sous les couleurs d'Arsenal. Il faudra encore quelques saisons de prestations en Belgique ou dans un championnat plus huppé pour que Percy Tau accumule des "points" lui permettant, enfin, d'obtenir son permis de travail (le calcul est à retrouver, en anglais, sur l'article-même de Soccer Laduma, à cette adresse : https://www.soccerladuma.co.za/news/articles/local/categories/south-africa/why-mamelodi-sundowns-percy-tau-would-struggle-to-move-to-england/296581).

Le discours présentant Tau comme le futur de Brighton & Hove, prêté à l'Union Saint-Gilloise pour s'aguerrir, était donc optimiste : les Seagulls ne comptent pas sur le joueur dans un avenir proche, et les chances sont grandes de ne ... jamais le voir porter le maillot du club dont il est la propriété. Le RSC Anderlecht semble prêt à en profiter ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos