Interview Kostas Laïfis paré pour l'Europa : "Je crois en mon équipe, on peut le faire !"

Alessandro Schiavone
| 0 réaction
Kostas Laïfis paré pour l'Europa : "Je crois en mon équipe, on peut le faire !"
Photo: © photonews

La semaine prochaine, le Standard entre en lice en Europa League. Les Rouches n'ont pas été vernis au tirage, mais Konstantinos Laïfis est prêt.

En marge du déplacement de Chypre au Luxembourg, nous avons eu l'occasion d'échanger avec le défenseur du Standard de Liège, Konstantinos Laïfis (27 ans), pilier de l'équipe de Johan Walem et de celle de Philippe Montanier. L'occasion d'évoque l'une des échéances de la semaine prochaine : l'Europa League ! 

Bonjour Kostas ! L'Europe, c'est pour la semaine prochaine. Un groupe difficile pour le Standard. Comment estimes-tu les chances des Rouches ? 

On est tombé sur trois grandes équipes - Benfica, les Rangers et Lech Poznan - et c'est un groupe difficile. Mais je crois en mon équipe, on a ce qu'il faut pour passer les poules cette année. On peut le faire. 

Qui dit adversaires difficiles dit grosses affiches, ce qui est aussi positif. 

Je n'ai jamais affronté ces équipes ! Ce sont des adversaires fantastiques et j'ai hâte de les rencontrer, de me déplacer là-bas également. L'Estadio Da Luz de Lisbonne, l'Ibrox de Glasgow, ce sont des stades légendaires. 

À propos des stades ... L'Europa League devrait se disputer à 30% de capacité, sans même parler des éventualités de huis-clos à venir. Je suppose que ça te manque, la ferveur du public ... 

(soupir) Oui, bien sûr. Les supporters du Standard sont les meilleurs au monde, on espère les revoir très vite car on a besoin de leur passion, de leur soutien. Personnellement, je n'ai jamais connu de tels supporters, c'est unique. J'en suis vraiment fier. Je rêve de titres pour leur rendre tout ça ! 

Le premier match d'Europa League est face aux Glasgow Rangers d'un certain Stevie G ... 

(rires) Alors lui, il était vraiment incroyable en tant que joueur. Maintenant, sa carrière d'entraîneur commence et on verra bien jusqu'où ça l'amène dans ce nouveau rôle. Notre objectif est clair, de toute façon : le battre ici, puis aller en Écosse pour le battre aussi (sourire). 

Et du côté de Benfica, qui est le prochain match (29 octobre), tu vas affronter un certain Jan Vertonghen. Certainement une référence à ton poste ... 

Vertonghen m'a inspiré durant ma carrière, c'est un grand joueur. Très bon balle au pied, très expérimenté ... Ce sera un honneur de pouvoir l'affronter. Si je suis surpris de le voir à Benfica ? Ca reste un grand club. Bien sûr, je pense cependant qu'il pouvait encore rester en Angleterre quelques saisons. 

L'Angleterre, ça reste ton rêve, je suppose. 

Je n'ai que 27 ans, ça reste jeune pour un défenseur central et bien sûr, je rêve d'y jouer un jour. C'est le championnat le plus difficile du monde, très intense, très physique. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos