Les Bleus en mode "guerrier", c'est du costaud

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Les Bleus en mode "guerrier", c'est du costaud

En quelques jours, les hommes de Didier Deschamps ont montré deux visages. La victoire à Lisbonne a seulement mis tout le monde d'accord et repositionné les Bleus dans la case des grandes équipes.

L'Europe du football a bien rigolé quelques secondes après la victoire de la Finlande au Stade de France, face à des bleus remaniés mais totalement à côté de leur sujet. Des conclusions ont même été tirées, hâtivement, parlant d'une baisse de niveau.

Mais sous Didier Deschamps, l'équipe prend parfois des gifles pour reprendre ses mots, mais elle ne tend jamais l'autre joue et le Portugal l'a bien remarqué ce samedi soir. En première période, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo n'ont pas eu droit au chapitre et sans un Martial en manque de réussite et de confiance, le match aurait déjà pu être joué à la pause.

France

Le seul but du match a été marqué par Kanté, et ce n'était qu'une récompense pour les Champions du monde qui ont montré le temps d'une soirée qu'ils avaient encore en eux les valeurs présentes lors de la dernière Coupe du Monde.

Les Français ont été organisés, se sont battus sur chaque ballon et se sont projetés vers l'avant en étant très dangereux, avec un Antoine Griezmann à la baguette. Défensivement, même si le Portugal a bien évidemment eu des occasions, ils ont été très solides et le duo Varane - Kimpembe n'a montré que très peu de failles.

Quand on sait qu'en plus il manquait quelques joueurs qui sont proches d'une place de titulaire ou le sont déjà: Mbappé, Dembélé, Lenglet, Mendy, Tolisso, Umtiti, Lemar... Cela fait une équipe avec de la profondeur de banc. Cette qualité avec la bonne mentalité: La France est prête à assumer ses deux étoiles.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos