Le CEO du Standard de Liège évoque les huis-clos et le dernier Clasico : "L'impact des supporters nous manque"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Alexandre Grosjean évoque les huis-clos et le dernier Clasico : "L'impact des supporters nous manque"

Le CEO du Standard de Liège évoque les huis-clos et le dernier Clasico : "L'impact des supporters nous manque"
Photo: © photonews

Alexandre Grosjean est revenu sur la pandémie de coronavirus et évidemment les matchs à huis-clos qui ont un impact important sur les résultats et l'état d'esprit des joueurs.

Après avoir dressé le bilan européen du Standard de Liège, Alexandre Grosjean a évoqué les matchs à huis-clos qui sont rapidement devenus une réalité en Belgique mais aussi partout en Europe. Si le Clasico de dimanche dernier a livré un piètre spectacle, c'est en partie dû au fait qu'il n'y avait aucun supporter dans le stade.

"Je suis administrateur à la Pro League et je vais me battre jusqu'au bout pour maintenir les matchs même à huis-clos car il en va de la survie du football. Le football amateur est à l'arrêt complet, le football professionnel ne peut pas se le permettre. De plus, nous pouvons offrir à tous les supporters de pouvoir suivre les matchs à la télé. Toutefois, on ne se rend pas compte de l'impact des matchs sans public. Nous l'avons vu lors du Clasico. Celui-ci a été décrit comme le pire de l'histoire mais il faut aussi dire qu'il n'y avait aucun supporter dans le stade. Ce dernier a toujours joué un rôle prépondérant lors de ce choc, positivement ou négativement. L'impact des fans nous manque. Alors imaginez vous que si l'ambiance dans les stades nous manque, quid des 22 acteurs ?! Ce n'est pas un hasard si les résultats sont si particuliers cette saison. Toutefois, il faut continuer à jouer car c'est important mais ce n'est pas pareil sans public, c'est triste et sinistre au stade. Nous devons prendre notre mal en patience et croiser les doigts", a souligné le dirigeant des Rouches. 

© photonews

Après quatorze journées de championnat, le Standard de Liège pointe à la cinquième place avec 24 points au compteur. Un bilan honorable mais certains observateurs critiquent et pointent du doigt le secteut offensif du club liégeois. "Nous avons la deuxième meilleure défense du championnat derrière le Club de Bruges, c'est donc déjà pas mal. Nous n'avons enregistré que deux défaites en championnat et nous sommes sommes à quatre points de la tête. N'oublions pas également que nous avons déjà disputé 21 rencontres toutes compétitions confondues, c'est énorme. Le bilan est loin d'être désastreux, je suis donc assez satisfait. Puis face au top 7 de notre championnat, nous avons effectué de bons résultats. Certes, l'attaque pourrait être plus prolifique, nous y travaillons", a précisé le CEO du Standard de Liège.

L'un des points positifs en bord de Meuse est sans doute l'émergence de plusieurs jeunes de l'Académie. "Une bonne chose. Philippe Montanier a cette capacité de les mettre en avant et c'est une belle vitrine pour le Standard de Liège. Nos jeunes peuvent s'exprimer et nous sommes satisfaits de ce qu'ils démontrent sur le terrain. C'est de bon augure pour la suite et le projet que l'on met en place avec le club", a ajouté Grosjean.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos