Interview Samy Bourard a découvert l'Eredivisie : "Ca reste supérieur à la Belgique"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Samy Bourard (ADO La Haye) a découvert l'Eredivisie : "Ca reste supérieur à la Belgique"

Samy Bourard a découvert l'Eredivisie : "Ca reste supérieur à la Belgique"

Samy Bourard a décroché son transfert en Eredivisie l'été dernier, du FC Eindhoven à l'ADO La Haye. Si collectivement, les résultats ne suivent pas, le Belge formé au RSCA et à Saint-Trond emmagasine de l'expérience.

"Évidemment, je ne peux pas être satisfait au niveau des résultats, parce que le club est à la peine", reconnaît d'emblée Samy Bourard (24 ans). C'est le moins qu'on puisse dire : sur la lancée de sa saison précédente, qui l'avait vu se sauver en grande partie grâce à l'arrêt anticipé du championnat et l'absence de relégation, l'ADO est actuellement avant-dernier d'Eredivisie. Un classement qui ne correspond pas au niveau de l'équipe, estime l'ancien du FC Eindhoven. 

"On a une équipe jeune, qui doit encore se mettre en place. Le talent est là, on a vraiment de bons joueurs, mais la sauce doit encore prendre", explique Bourard. "Un nouveau coach est également arrivé en octobre". Les semaines à venir seront cruciales pour l'ADO : "Nous affronterons plusieurs concurrents directs au maintien en janvier, ce sera décisif. Nos matchs face aux autres "petites" équipes se sont bien passés jusqu'ici, donc franchement, on peut et on doit y croire". 

La découverte de l'Eredivisie 

Sur le plan personnel, Samy Bourard, qui arrivait à La Haye après sa meilleure saison (13 buts toutes compétitions confondues), est encore en phase d'apprentissage. "Je savais que ça n'allait pas être pareil qu'en D2. Ca va beaucoup plus vite, c'est clair, et il y a plus de travail défensif à fournir. Mais j'ai fait une bonne préparation et j'ai commencé la saison en tant que titulaire", se réjouit le milieu offensif.

samy bourard

"Après, j'ai alterné quelques titularisations et quelques montées au jeu, mais dans l'ensemble, je trouve ma moitié de saison très correcte, d'autant que j'ai souvent joué sur l'aile, ce qui n'est pas mon poste. J'ai notamment pu réussir de bonnes performances face aux "grandes" équipes". Avec à la clef son meilleur match : un but et un assist en 45 minutes face au grand Ajax d'Amsterdam. "Oui, c'est ma meilleure prestation en pro. L'Ajax, c'est clairement la meilleure équipe que j'ai pu affronter depuis que je suis professionnel", affirme Bourard

L'Ajax Amsterdam reste une grande équipe, supérieure aux clubs belges 

Le niveau de l'Ajax, entre autres, lui fait d'ailleurs se dire que l'Eredivisie est encore supérieure à la Pro League. "Je sais que le championnat néerlandais est un peu vu comme inférieur ces dernières années et je pensais un peu comme ça en arrivant ici. Mais après avoir vu jouer l'Ajax, Feyenoord ... Je n'ai pas affronté d'équipes de ce calibre avec Saint-Trond, juste des équipes de seconde partie de tableau, mais je voyais comment Anderlecht jouait, par exemple. Pour moi, l'Ajax reste au-dessus", estime le joueur formé au RSCA. "Je regarde encore le foot belge et un Bruges-Anderlecht reste en-dessous d'un Ajax-Feyenoord à mes yeux". 

Avoir performé face à l'Ajax est donc une belle satisfaction personnelle. "On m'en a tellement parlé que c'est facile d'oublier qu'on a perdu ce match (2-4, nda). Mais voilà, ils étaient au-dessus. La façon dont on a réagi en seconde période me fait me dire qu'on peut s'en sortir et réaliser de belles choses. Et de mon côté, je sens que je suis plus suivi depuis je joue en Eredivisie".

Rigo Dante

Il n'est pas le seul belge de son équipe : à ses côtés évolue Dante Rigo (22 ans), grand talent du PSV Eindhoven, dont on attend également qu'il perce au plus haut niveau. "Il s'en sort vraiment bien, mais je ne dirais pas qu'il n'a pas encore percé : il a une saison de très bonne facture dans les jambes au Sparta Rotterdam et est considéré comme une valeur sûre d'Eredivisie. Le PSV l'a récemment prolongé", nuance Samy Bourard au sujet de son équipier. 

Ensemble, les deux belges vont donc tenter de sauver l'ADO La Haye de la descente. "Dans tous les cas, je suis très content de mes débuts en Eredivisie, même si sans public, ce n'est pas l'idéal. J'ai vécu un match devant plus de 10.000 supporters à Feyenoord et c'était tout de suite autre chose. Chez nous, il y a pu y en avoir quelques milliers et même ça, ça fait la différence. On espère les revoir au plus vite l'année prochaine", conclut Bourard. Et leur offrir le maintien pour fêter ça ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos