Interview "De l'audace, des ambitions, du courage": la RAAL a fait la fierté "de toute une ville" au Bosuil

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
"De l'audace, des ambitions, du courage": la RAAL a fait la fierté "de toute une ville" au Bosuil
Photo: © photonews

La déception de l'élimination et les émotions digérées, Fred Taquin revient avec fierté sur la belle prestation de sa meute sur la pelouse du Bosuil.

Pensionnaire de D2 ACFF, la RAAL avait hérité d’un sacré morceau en seizième de finale de la Coupe de Belgique: l’Antwerp, tenant du titre, deuxième de Pro League, qualifié pour les seizièmes de l'Europa League, rien que ça. Le tout, en déplacement, et sans avoir joué le moindre match officiel depuis le 11 octobre dernier… ça s’annonçait compliqué.

Mais les Loups ont fait plus que tenir la dragée haute au Great Old, ne cédant d'ailleurs qu’à un quart d’heure du terme sur une tête de Ritchie De Laet. Fred Taquin est forcément un entraîneur fier. "Il y avait deux possibilités en préparant ce match. Soit on décidait de bétonner, soit on décidait d’y aller au culot, avec nos armes et l’intention de développer notre football. Le choix a été très vite fait. On a voulu aborder ce match avec nos valeurs et nos qualités", résume-t-il. 

Mes joueurs ont été grands et courageux. 

Et, malgré le manque de compétition et l'écart de trois divisions entre les deux équipes, la RAAL a séduit, mardi soir, à Anvers. "On a senti le manque de rythme, on a commis quelques approximations en début de match, mais, une fois rentrés dans le match, mes joueurs ont été grands. Et courageux. Certains ont couru 13 à 14 kilomètres. C'est énorme. On s’est aussi créé pas mal d’occasions mine de rien. On a joué proprement et je crois qu’on a surpris les Anversois. À la fin du match, Lior Refaelov est venu me féliciter et ça fait franchement plaisir."

Parce que, malgré l’élimination ("on savait que la moindre erreur se payerait cash", note le coach louviérois), les Loups ont accompli leur mission à Anvers. "Cette équipe a joué avec audace et ambitions contre l’une des meilleures équipes du pays. Elle a pris des risques et je crois que c’est le football que veulent voir nos supporters. La RAAL a fait la fierté de La Louvière et c’est ce dont, moi, je suis le plus fier aujourd’hui." 

Fred Taquin ne retiendra donc que du positif de cette première expérience face à un grand de Belgique. Même si elle a mis un terme à une drôle de saison et que, pour la deuxième année consécutive, la crise sanitaire aura privé la RAAL de son principal objectif : monter en Nationale 1. Mais les Loups ont déjà pris rendez-vous pour la saison prochaine... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos