Genk se relance et enfonce le Sporting de Charleroi

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Genk se relance et enfonce le Sporting de Charleroi
Photo: © photonews

C'était le match à ne pas perdre, c'est le Racing Genk qui l'a remporté. Les Limbourgeois s'imposent sur la pelouse du Sporting de Charleroi et retrouvent le sourire après des semaines compliquées en championnat (1-2).

Avec seulement quatre points, mais huit places, d'écart entre les deux équipes avant le coup d'envoi, ce Charleroi-Genk avait tout d'un match capital dans la course aux playoffs.

Un duel capital qui a débuté avec des surprises dans les deux onze de base. L'absence de Mamadou Fall, monté en seconde période, côté carolo et les titularisations de Massimo Bruno (sa première en championnat cette saison) et de Jules Van Cleemput, notamment. Pas de trace de Theo Bongonda, côté limbourgeois, le jeune Luca Oyen était titularisé pour la première fois depuis l'arrivée de John van den Brom sur le banc du Racing.

Et de 24 pour Paul Onuachu 

Et ce sont les Limbourgeois qui ont entamé la rencontre tambour battant, mettant la pression d'emblée sur la défense carolo. Et si Paul Onuachu a vendangé les deux premières possibilités, il n'a pas laissé passer la troisième: un penalty, concédé par Marco Ilaimaharitra. D'un envoi puissant, le Nigérian inscrivait son 24e but de la saison en championnat. Et plaçait surtout son équipe dans une position confortable, après à peine plus d'un quart d'heure.

Mené et dominé, le Sporting de Charleroi a réagi dix minutes plus tard. Avec un centre à ras de sol de Joris Kayembe que Kaveh Rezaei ne parvenait pas à dévier, mais qui surprenait Maarten Vandevoordt: le poteau venait à la rescousse du portier limbourgeois.

Le duo iranien pour remettre Charleroi dans le match 

C'est finalement après le repos que les Carolos vont trouver la faille. Plus incisifs dès la reprise, les Zèbres ont pu compter sur leur duo iranien pour faire la différence. Une tentative de Kaveh Rezaei repoussée par Vandevoordt permettait à Ali Gholizadeh de remettre les deux équipes à égalité. Quelques minutes plus tard, Genk passait tout près de reprendre les commandes: Rémy Descamps sortait le grand jeu devant Ito.

Mais c'est globalement Charleroi qui a dominé la seconde période. Avec, notamment, des tentatives de Van Cleemput, Gholizadeh et Teodorczyk qui manquait de précision ou de puissance pour filer au fond du but limbourgeois.

Et comme souvent ces dernières semaines, le Sporting a payé cher son manque d'efficacité offensif. A moins de dix minutes du terme, Kristian Thorstvedt plaçait un coup de tête imparable pour crucifier le Sporting de Charleroi

Et offrir une victoire vitale au Racing Genk qui, après trois défaites de rang, se relance et s'assure une place sur le podium à l'issue du week-end. Les affaires se corsent un peu plus pour le Sporting de Charleroi, qui n'a plus gagné en Pro League depuis le 30 janvier... 

Fin d'une série

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos