Arsène Wenger part en croisade: "Interdire les têtes chez les jeunes, les limiter chez les adultes"

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Arsène Wenger part en croisade: "Interdire les têtes chez les jeunes, les limiter chez les adultes"
Photo: © photonews

Actuellement à la FIFA, l'ancien entraîneur d'Arsenal veut poursuivre ses envies de changer le football.

Nommé directeur du développement mondial à la FIFA en novembre 2019, Arsène Wenger part en croisade. Lors d’une longue interview accordée au Parisien sur les possibles évolutions du football, l’ancien coach d’Arsenal a milité pour l'interdiction des têtes à l’entraînement chez les jeunes.

"Nous sommes dans le flou quant à certains traumatismes cérébraux. Aujourd'hui, je me dis qu'en ayant entraîné des joueurs pendant de nombreuses années, j'ai fait des dégâts à l'entraînement. Plus qu'en match d'ailleurs. Quand je repense à toutes les séances de jeu de tête mises en place... Il semble aujourd'hui pertinent de prendre des mesures. Il faut limiter petit à petit le temps consacré au jeu de tête à l'entraînement. Et l'interdire chez les jeunes. Chez les adultes, je ne sais pas... Mais nous devons être très, très vigilants aux conséquences des têtes sur les traumatismes, sur la suite... Il faudra réfléchir à des règles claires sur l'encadrement du jeu de tête", a-t-il déclaré dans le quotidien régional.

En février 2020, la Fédération Anglaise a notamment interdit les têtes à l’entraînement chez les enfants. Quid des adultes ?

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos