Interview Leonardo Rocha revient sur son départ : "J'ai fait mon temps en Belgique"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Leonardo Rocha revient sur son départ : "J'ai fait mon temps en Belgique"
Photo: © photonews

Arrivé en Belgique en 2018 à Lommel, le Portugais est ensuite passé par Eupen avant d'être prêté au RWDM et de signer gratuitement au Lierse Kempenzonen l'été dernier.

Durant ce mercato hivernal, Leonardo Rocha a quitté le Lierse Kempenzonen pour rallier la D1 polonaise du côté de Radomiak Radom où il a paraphé un contrat de de 3,5 saisons. "Lorsque j'étais en fin de contrat du côté d'Eupen, j'ai rejoint le Lierse gratuitement l'été dernier où je connaissais bien la T1 Tom Van Imschoot. Je voulais me relancer et jouer une saison entière. Après un gros début d'exercice, je savais que j'allais être sollicité, et cela a débuté dès le mois de novembre. Quand Radomiak Radom est venu aux nouvelles en décembre, le courant est directement passé. Ils ont un beau projet sportif avec la construction d'un nouveau stade et un nouveau centre d'entraînement. Ils veulent se bagarrer pour un ticket européen, et je veux en faire partie", nous confie le joueur âgé de 25 ans.

"J'avais besoin d'un nouveau défi après cinq années passées en Belgique. J'avais fait mon temps je pense. En D2, je pense avoir accompli beaucoup de choses. Le Lierse, c'est un beau projet mais à long terme, mais ils ne joueront pas la montée maintenant. Les clubs qui visent le titre sont ceux qui ont un gros budget. On l'a bien vu ces dernières années avec l'Union, Malines, OHL, le Beerschot et Westerlo. J'avais donc une clause de départ dans mon contrat qui stipulait que je pouvais partir à l'étranger en cas d'offre. Beaucoup d'observateurs diront que cette somme est peu élevée (150.000 euros, ndlr), mais c'est une situation de win-win pour les deux parties puisque je suis arrivé gratuitement", souligne le meilleur buteur de la D1B lors de la saison 2018-2019 (21 buts) et de l'exercice actuel (12 buts).

Rocha Leonardo
© photonews

Le géant portugais aurait pu rejoindre d'autres formations de D1B et même faire son retour en D1A. "Il y avait des clubs intéressés, mais cela n'avait aucun sens à mes yeux de rester en Challenger Pro League. Cela aurait été un manque de respect par rapport au Lierse. Quand j'ai quitté Eupen, ce sont eux qui m'ont donné l'opportunité de retrouver mes sensations. Tom Van Imschoot connaît mes qualités, mais on oublie vite vos aptitudes quand vous ne jouez plus dans le monde du football. Il me fallait de la confiance et du temps de jeu. Et j'en ai eu au Lisp. La Jupiler Pro League ? Après cette mauvaise expérience du côté d'Eupen, j'avais des doutes. Puis, je n'avais pas envie de prendre le risque de signer au sein d'une formation qui allait peut-être descendre à l'issue de la saison. J'ai donc opté pour la D1 polonaise. Un nouveau championnat et une nouvelle aventure. Je reviens d'un stage d'une semaine en Turquie depuis le 13 janvier. Les premiers pas se déroulent bien et il y a beaucoup 12 joueurs qui parlent portugais, donc mon adaptation est plus facile. Mes premières impressions sont très bonnes. J'ai hâte de disputer mon premier match ce 27 janvier", conclut Leonardo Rocha.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 7822 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news