"Ce sera la clé" : la Slovaquie sait comment faire mal aux Diables Rouges

"Ce sera la clé" : la Slovaquie sait comment faire mal aux Diables Rouges

Jour J-2 avant Belgique - Slovaquie. A l'image des Diables Rouges, les Slovaques fourbissent leurs armes.

A l'image de la conférence de presse de Timothy Castagne et Arthur Vermeeren, la Slovaquie a continué de s'acquitter de ses obligations médiatiques aujourd'hui. Le premier adversaire des Diables Rouges a envoyé Lukas Haraslin (Sparta Prague) et Leo Sauer (Feyenoord) pour tenir le crachoir.

A les entendre, la Slovaquie sait quoi faire face à l'équipe belge : "Chaque jour, l'entraîneur nous montre les faiblesses de la Belgique. Il nous donne la recette pour gagner" déclare Haraslin.

Il poursuit, non sans humour : "Notre gardien Martin Dubravka me dit que si je ne marque pas un doublé contre les Belges, il me giflera (rires). Mais je comprends ce qu'il veut dire : nous devons jouer avec confiance, même si nous ne partons pas favoris. Nous y croyons tous".

La Slovaquie sans complexe

Leo Hauser est quant à lui revenu sur ce que l'équipe compte mettre en place : "La vitesse est la clé. Il y a beaucoup de grands noms en attaque chez les Belges, mais moins en défense. Ce sont de bons joueurs, mais nous savons qu'il peut y avoir un problème de vitesse". 

Le plan est sur les rails, reste à savoir si les Slovaques parviendront à l'appliquer. C'est que les adversaires des Diables Rouges misent sur la lenteur de notre défense depuis maintenant plusieurs années.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news