Blessé, puis remplaçant de luxe: Guillaume François veut retrouver voix au chapitre en 2020

Redaction
| 0 réaction
Blessé, puis remplaçant de luxe: Guillaume François veut retrouver voix au chapitre en 2020
Photo: © photonews

De retour en D1B un an après l'avoir quittée, Guillaume François a vécu un début de saison contrasté. Boosté par les très belles prestations de Virton, mais déçu de son temps de jeu, le latéral droit aborde 2020 avec ambitions et appétit.

Artisan de la montée en D1B en fin de saison dernière, Guillaume François a connu un début de saison difficile avec les Gaumais dans l’antichambre de la Pro League. Blessé, il a manqué une partie de la préparation et a dû assister, de loin, au très bon début de saison de l’Excelsior.

Et depuis, il court pour rattraper son retard: six apparitions, une seule titularisation et 166 minutes de jeu, l’ancien Zèbre ne cache pas qu’il était un peu déçu au moment où la trêve pointait le bout de son nez. "Ça n’a pas été simple. De retour de blessure, j’ai dû faire avec une équipe qui tournait vraiment bien", confirme-t-il.

Je n'ai pas vraiment eu voix au chapitre. 

Résultat des courses, le natif de Libramont a pris son mal en patience, essayant de se montrer à chaque montée au jeu. "Difficile, notamment parce qu’Edisson Jordanov (deux buts et cinq assists, ndlr) a été très bon sur le flanc droit et donc je n’ai pas vraiment eu voix au chapitre en ce début de saison."

Mais Guillaume François n’est pas du genre à se démonter et il a bien l’intention de se battre, en 2020, pour gagner la confiance de Christian Bracconi. "Ma montée au jeu à Louvain, lors du dernier match avant la trêve, m’a donné un bon coup de boost. Parce que j’avais le sentiment d’être bien monté, mais aussi parce que ma montée a coïncidé avec le moment où le match a tourné en notre faveur."

Le niveau en D1B? De plus en plus proche de la Pro League.

Et l’ambition est claire pour l’ancien arrière droit du Beerschot : surfer sur cette vague-là pour engranger de la confiance et du temps de jeu dès dimanche, contre Lokeren. Dans une D1B que Guillaume François connaît mieux que quiconque et qui, dit-il, a encore progressé. "J’ai fait l’ascenseur deux fois et à chaque fois j’ai eu l’impression que le niveau était monté. J’ai le sentiment que le niveau est de plus en plus similaire à celui de la D1A."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos