Mehdi Bayat : "Je ne vois aucune raison aujourd'hui qui pourrait justifier que l'on doive recommencer ce match à 0-0"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Mehdi Bayat : "Je ne vois aucune raison aujourd'hui qui pourrait justifier que l'on doive recommencer ce match à 0-0"
Photo: © photonews

Les supporters des Zèbres se seraient passés de cette nouvelle. En effet, d'après le règlement, la rencontre devra se rejouer à 0-0.

Sur ce point, le règlement fédéral est très clair comme l'atteste l’article P1428, 1.4 :

"Si pour cause d’impraticabilité de la surface de jeu (neige, gel, boue, pluie, brouillard, vent violent, chaleur ou froid excessif), constatée par l’arbitre, un match :

- ne peut pas avoir lieu

- est arrêté

ce match doit être joué à nouveau ab initio."

"Le règlement dit que le match soit se jouer à la première date possible et disponible, soit le 4 février. Puis la Comission des Litiges d'appel décidera sur base de la décision de l'arbitre, du délégué du match et de l'avis des deux équipes, si la partie doit recommencer à 0-0 ou 1-0. Je ne vois aucune raison aujourd'hui qui pourrait justifier que l'on doive recommencer ce match à 0-0", explique Mehdi Bayat à l'issue forcée de la rencontre.

En cas de problème d'éclairage, les clubs sont responsables. Mais pas en cas de brouillard. "On dit que je suis très très influent en Belgique, mais je n'ai aucun pouvoir sur la météo. On ne peut pas reprocher à Charleroi de ne pas avoir tout fait pour éviter le brouillard."

Les Carolos ont déjà un match de retard qu'ils vont disputer la semaine prochaine contre le Club de Bruges. Avec celui de Malines maintenant, ça fait deux. "Charleroi est pénalisé, cela fait partie du jeu. Personne n'a le contrôle sur cette purée de pois. Nos joueurs voient cette décision comme une punition, ils voulaient continuer de jouer", a conclu le dirigeant carolo.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos