Interview Un début de saison brillant pour Cyril Ngonge : "Ni Bruges ni Cyril ne doivent avoir de regrets"
Alessandro Schiavone
| 0 réaction

Entretien avec Michel Ngonge, père de Cyril Ngonge : "Bruges ne doit pas avoir de regrets"

Un début de saison brillant pour Cyril Ngonge : "Ni Bruges ni Cyril ne doivent avoir de regrets"
Photo: © photonews

Cyril Ngonge a quitté le Club de Bruges l'été dernier pour le RKC Waalwijk. Après une bonne saison, il a opté pour le FC Groningue, où il compte déjà 3 buts en 4 matchs d'Eredivisie. Nous nous sommes entretenus avec son père, Michel.

Cyril Ngonge (21 ans), jeune talent formé au Club de Bruges, n'y a pas obtenu énormément de temps de jeu (5 matchs). Prêté au Jong PSV, il a ensuite déménagé pour de bon aux Pays-Bas, direction le RKC Waalwijk, où il réussit une belle saison 2020-2021 (21 matchs, 5 buts). Cet été, il rejoint le FC Groningue, pour le compte duquel il compte 3 buts en 4 matchs. Nous nous sommes entretenus avec le père du joueur, Michel Ngonge.

Bonjour Mr Ngonge, la saison vient de commencer et votre fils compte déjà 3 buts. Comment expliquez-vous cela après avoir peiné à s'imposer en Belgique ? 

Aux Pays-Bas, ils ont pris le temps de développer Cyril, ce qui n'a pas été fait en Belgique. Tout le monde sait qu'il a beaucoup de talent, mais qu'il faut prendre le temps. Il ne fallait pas s'attendre directement à ce qu'il brille. Il faut le développer mentalement, tactiquement, physiquement et en Belgique, il n'a pas eu le temps de faire ça. Ce n'est pas grave. 

C'est donc clair, pour éviter tout malentendu, il n'y a aucun esprit de revanche de votre part ? 

Non, nous ne sommes pas déçus, c'est le football et la vie qui font que chacun doit faire sa carrière. Parfois, des clubs font d'erreurs, parfois pas. Aujourd'hui, Cyril se développe mieux et se sent plus à l'aise dans le championnat néerlandais où on joue plus offensif qu'en Belgique. Certains types de football vont convenir à un joueur, d'autres pas. Cyril, aujourd'hui, ne doit pas penser à ce qui s'est passé en Belgique, il doit se concentrer sur ce qu'il réussit en Eredivisie. 

Ngonge Cyril

Cyril a souvent changé de position sur le terrain ; où preste-t-il le mieux aujourd'hui ? 

Actuellement, Groningue joue à deux attaquants et il joue juste derrière le 9. C'est un peu un neuf et demi, c'est pour moi sa meilleure position, derrière l'attaquant. Il peut aussi jouer à droite, ça lui convient aussi. Il peut commencer à droite puis changer en cours de match, comme face à Heenrenveen le week-end dernier. 

Les équipes adverses vont commencer à se méfier de lui, à laisser moins d'espaces. Les choses se compliquent souvent à partir de ce moment-là pour un attaquant ... 

Exactement, et c'est pour ça qu'il doit encore progresser tactiquement, car des équipes vont savoir que Ngonge marque facilement et se demander comment elles peuvent le tenir. Je pense que le métier va commencer à rentrer et c'est très bien pour lui. S'il peut confirmer maintenant, ce sera pas mal ... Il est en tout cas très bien dans sa tête, l'entraîneur fait du bon travail avec lui. Tout est là, tout est dans ses mains. C'est à Cyril de jouer. 

Groningue apprend à Cyril l'importance du travail physique 

Le plus grand changement est donc dans sa tête ? 

Non, le problème n'était pas mental. Mais les joueurs très doués techniquement pensent souvent qu'ils peuvent jouer sans travailler. À Groningue, ils lui apprennent l'importance du travail physique, autant que du travail technique. Cela va augmenter sa qualité de jeu, il va devenir beaucoup plus complet. 

Regrettez-vous que les clubs belges ne se soient pas tournés vers lui cet été ? Bruges peut-il se mordre les doigts de l'avoir laissé filer ? 

Je ne veux pas parler en ces termes. Il n'y a aucun regret de notre part, Cyril a trouvé le club avec lequel il se sent bien aux Pays-Bas. Il n'y a pas de regrets de la part de Cyril et il ne doit y en avoir aucun de la part du Club de Bruges. C'est la vie. Parfois, un club investit du temps dans un joueur, parfois pas, ils ne l'ont pas fait avec Cyril. Aujourd'hui, il est heureux, il fait son travail, il marque. 

Un retour en Belgique reste-t-il envisageable ? 

On verra. Peut-être dans cinq ans, six ans, dix ans. Actuellement, il est aux Pays-Bas. 

Un certain Luis Suarez s'est fait un nom à Groningue avant de signer à l'Ajax. Le reste appartient à l'histoire. Cyril a-t-il l'intention de taper dans l'oeil d'un grand club néerlandais ? 

Le directeur sportif de Groningue, Mark-Jan Fledderus, a une petite idée concernant Cyril. Il travaille à le rendre beaucoup plus complet. Le club veut le faire progresser et après, pourquoi pas, dans un an ou deux ? On ne sait pas ce qui va se passer. L'exemple de Luis Suarez est très bon. Mais il faut rester raisonnable. Il fait un bon début de championnat, tout le monde le voit, mais il doit garder cette régularité pendant toute la saison. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos